14067 articles - 12260 brèves

Recherches de correspondant(e)s, de soutien...

Établissements liés :

Patrick Biard recherche des correspondantes

Mise en ligne : 4 juin

Texte de l'article :

Patrick, 48 ans, sportif. Je suis un homme réfléchis et calme mais avec un fort caractère. Je sais me remettre en question, reste à l’écoute de l’autre et affectionne de vrais principes. Je suis fidèle, juste, honnête et surtout en accord avec les valeurs qui sont les miennes. Je déteste la trahison, le mensonge, la stupidité. Mes choix de vie m’ont conduit à faire 20 années de prison mais aujourd’hui j’ai dors et déjà tourné la page. Il me reste environ 2 ans de prison à faire avant de pouvoir retrouver une vie stable et libre. J’ai espoir de réintégrer mon dernier emploi d’auxiliaire socio-éducatif où je travaillais avec des réfugiés. J’écris une autobiographie, une façon pour moi de refermer la porte sur ce passé et de laisser un héritage intime à mes enfants. Je n’exclus pas l’idée de pouvoir refaire ma vie dès lors que je rencontrerais celle qui saura réveiller en moi ce sentiment qui se partage à deux. J’aimerais pouvoir rencontrer cette femme avec qui un vrai dialogue serait possible au quotidien, avec qui regarder dans la même direction, partager des projets, avoir de la complicité, de la tendresse et de la compréhension. Si tu penses que cette annonce pourrait t’être adressée, alors prends ta plus belle plume et commençons par une première lettre qui dans le fond n’engage à rien mais peut devenir la première lettre d’une très belle et longue histoire… « Dans la vie, les rencontres les plus improbables sont parfois celles qui ont le plus de sens. »


Pour écrire à Patrick
Monsieur Patrick BIARD
Centre de détention
N°écrou 6263
Le champ des grolles
86370 Vivonne

La correspondance est un lien entre l’intérieur et l’extérieur. 
Personne pas sérieuse s’abstenir.

Comment répondre à une annonce

Vous pouvez directement répondre aux annonces publiées sur ce site.

Mise en garde

Les personnes incarcérées n’ont pas Internet et la seule solution pour correspondre est le courrier, en utilisant l’adresse indiquée dans l’annonce.

Il est important de mettre votre adresse dans votre lettre pour la réponse. Cela signifie que votre identité sera connu de votre correspondant.

Si vous souhaitez correspondre de façon anonyme vous pouvez prendre contact avec le courrier de bovet


Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous pouvez à tout moment demander la suppression de votre annonce.

Pour exercer ce droit d’accès vous pouvez écrire à Ban Public :