13668 articles - 12253 brèves
Articles de cette rubrique
  • Retrait de la décision de placement en régime fermé

    11 mars 2016

  • Un prisonnier du centre de détention de Bapaume avait sollicité l’annulation de la décision de la direction de l’établissement qui l’avait placé en régime différencié, régime dit "portes fermées". Par une décision postérieure à sa levée d’écrou, la direction interrgéionale des services pénitentiaires a retiré ladite décision initiale. Le tribunal a considéré qu’il n’y avait plus lieu à statuer mais à comdamner l’administration au titre des frais (...)

  • Suspension d’une mesure de réveils nocturnes

    23 juillet 2014

  • Un prisonnier de la maison centrale de Saint-Maur faisait l’objet, au moins deux fois par semaine et à des jours aléatoires, d’une mesure de réveils nocturnes. Inscrit sur le registre DPS, il n’a fait l’objet d’aucune procédure disciplinaire depuis 4 ans et alors qu’il est inscrit sur ledit registre depuis 1996, jamais il ne subissait un tel contrôle à savoir d’allumage de sa cellule en pleine nuit et de surveillance par l’oeilleton. Justifiant que son état de santé se dégradait et qu’il faisait (...)

  • Pas de motivation nécessaire pour le placement en régime différencié

    6 décembre 2012

  • Bien que le placement en régime différencié aggrave les conditions de détention d’un prisonnier, la décision n’a pas pour autant besoin d’être motivée.

  • Le placement en régime différencié constitue une décision susceptible de faire l’objet d’un recours pour excès de pouvoir mais n’a pas à être motivé

    28 mars 2011

  • Les faits : Le détenu en cause avait été incarcéré au centre de détention de Nantes à compter du 31 mars 2005 à l’effet de purger plusieurs peines d’emprisonnement pour vol avec violence, et infraction à la législation sur les stupéfiants. Initialement affecté en détention ordinaire régime portes ouvertes, le directeur du centre de détention a décidé, le 26 septembre 2006 de le placer en régime différencié (régime portes fermées) pour une durée d’un mois renouvelable, en raison de « son laisser-aller (...)

  • Le placement d’un détenu en régime différencié constitue un acte susceptible de recours pour excès de pouvoir

    27 mai 2010

  • Un homme, incarcéré depuis le 18 avril 2002 au centre de détention d’Ecrouves a été placé en régime dit différencié par décision verbale du 17 octobre 2007, après qu’un téléphone portable ait été découvert dans sa cellule. Cette décision a par la suite été confirmée le 7 décembre 2007 par le directeur interrégional des services pénitentiaires de Strasbourg, sur recours hiérarchique. Sollicitant l’annulation de cette décision, l’intéressé a effectué un recours pour excès de pouvoir devant le tribunal administratif (...)

  • Décret n° 2008-546 du 10 juin 2008 relatif au régime de détention et modifiant le code de procédure pénale

    10 juin 2008

  • Affectation des détenus en centre de détention régional et adaptation des régimes de détention

    10 juillet 2002

  • Référence R2668 Note 020319 du 10 juillet 2002 auteur : Lallement Didier Ministère de la Justice - Direction de l’Administration Pénitentiaire bureau SD Affectation des détenus en centre de détention régional et adaptation des régimes de détention Paris le 10 juillet 2002 Le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice à Messieurs les directeurs régionaux des services pénitentiaires ; Monsieur le directeur régional, chef de la mission outre-mer Af2002-140 Objet : Affectation des détenus en (...)

  • Généralisation du projet d’exécution de peine aux établissements pour peine

    21 juillet 2000

  • POUR ATTRIBUTION Procureurs généraux près les cours d’appel - Procureurs de la République près les tribunaux de grande instance - Directeurs régionaux des services pénitentiaires - Chef de la mission outre-mer - Directeur de l’ENAP - Chefs d’établissement pénitentiaire - Directeurs de service pénitentiaire d’insertion et de probation - Premiers présidents des cours d’appel - Conseillers à l’application des peines - Présidents des tribunaux de grande instance - Juges de l’application des peines - Directeurs (...)

A lire également dans une autre rubrique
  • La décision soumettant une personne détenue à des « rotations de sécurité » est susceptible de recours pour excès de pouvoir

  • Les faits : Le requérant sollicitait ici l’annulation de la décision implicite du garde des sceaux le soumettant à un régime spécifique de « rotations de sécurité ». L’Observatoire International des Prisons (OIP) s’était joint à sa requête devant le Tribunal Administratif (TA) de Paris. Le raisonnement du TA : Sur l’existence d’une telle décision : Le TA a tout d’abord relevé que par une note du 20 octobre 2003, le ministre de la justice avait prévu l’existence de « rotations de sécurité » consistant (...)