14260 articles - 12260 brèves

UGSP-CGT Communiqué de presse pour la manifestation nationale du 18 décembre 2007

Mise en ligne : 14 November 2007

Texte de l'article :

 CONTINUONS L’ACTION !...

La manifestation du 8 novembre 2007, qui a réuni à PARIS près de 2500 Personnels pénitentiaires de toutes les régions, marque une date importante et historique dans la lutte pour l’obtention de la Reconnaissance de nos métiers pénitentiaires.
Aujourd’hui la Ministre de la Justice et consorts ne peuvent plus ignorer la grogne du peuple pénitentiaire.
A chaud, pour ne pas céder face aux légitimes revendications du terrain, la Ministre a opposé un mépris indigne de sa fonction, ses conseillers n’apportant ni réponse, ni ouverture de discussions aux manifestants, préférant jouer la montre, histoire de gagner encore du temps.
Revendicatrices d’avancées sociales importantes et indispensables afin de porter Reconnaissance aux Personnels pénitentiaires, dénonciatrices d’un dialogue social en trompe l’œil, l’UFAP-UNSa et l’UGSP-CGT n’entendent pas en rester là !
Quand bien même des réponses au lendemain de ce rassemblement massif, sur le dossier jadis égaré de l’ICP, cela ne saurait nous contenir et répondre aux revendications exprimées et exigées.
Pour les syndicats UFAP-UNSa et UGSP-CGT, ce 8 novembre n’est qu’une étape importante qui appelle d’autres actions autour d’une plate forme revendicative plus que jamais d’actualité.
Réunis ce jour à Paris, les syndicats UFAP-UNSa et UGSP-CGT appellent à un nouveau temps fort de mobilisation le 18 décembre prochain, si dans ce laps de temps aucune ouverture de négociation n’est engagée par le Garde des Sceaux, Rachida DATI.
Cette nouvelle mobilisation se traduira par une action nationale déconcentrée en rassemblements régionaux.
D’ores et déjà, l’UFAP-UNSa et l’UGSP-CGT appellent les Personnels à se mobiliser dans l’unité la plus large pour exiger :
- L’augmentation de l’ICP correspondant à un 13ème mois ;
- L’augmentation des primes de nuit, dimanches et jours fériés ;
- L’augmentation de l’ISS et l’arrêt du retrait de cette prime lors des congés maladie ;
- Le rejet de toute rémunération au mérite ;
- Le remplacement de tous les départs à la retraite et la mise à jour des besoins sur le terrain par
des créations d’emploi en conséquence ;
- L’ouverture d’un débat sur la rénovation du dialogue social ;
- L’évolution des missions et la reconnaissance actée pour Tous les Pénitentiaires, dans la future
Loi pénitentiaire.
(Sachant que certaines revendications comme l’arrêt du retrait de l’ISS lors des congés maladie, par exemple, ou encore l’ouverture du dossier dialogue social, relèvent uniquement d’une volonté politique d’avancer !)

Paris le, 13 novembre 2007

 Jean-François FORGET 

Secrétaire Général de l’UFAP-UNSa 

Céline VERZELETTI
 Secrétaire Général de l’UGSP-CGT