14260 articles - 12260 brèves

UGSP-CGT Communiqué de presse annonçant la manifestation du 18 décembre 2007

Mise en ligne : 10 December 2007

Texte de l'article :

POUR DE MEILLEURES REVALORISATIONS :
LE 18 DECEMBRE 2007, TOUS DANS L’ACTION !

Les 2500 personnels pénitentiaires qui ont manifesté le 8 novembre 2007 ont été méprisés par la ministre de la justice.

Elle refuse de recevoir leurs représentants, brille par son absence dans toutes les instances et n’entend pas leurs légitimes revendications.

Elle renie même les accords passés avec certains partenaires.

Pour l’UFAP-UNSa et la CGT pénitentiaire, le masque est levé : derrière un affichage d’ouverture se cache une conception du dialogue social autiste et à sens unique. Rarement une ministre aura été aussi peu présente sur les questions pénitentiaires, préférant parcourir le monde et la haute société plutôt que de s’occuper des siens !

Puisque la ministre fait la sourde d’oreille et refuse la concertation et la négociation, ce à quoi nous sommes prêts, nous sommes contraints à passer à nouveau à l’action ! Elle a tort de sous estimer le malaise qui traverse l’ensemble du monde pénitentiaire. Le problème du pouvoir d’achat est primordial, la question des conditions d’exercice des missions est cruciale !

En conséquence, l’UFAP-UNSa et la CGT pénitentiaire appellent les personnels à l’action le 18 décembre 2007. Celle-ci se traduira par des rassemblements régionaux unitaires. Les syndicats demandent à leurs militants de tout mettre en œuvre pour que cette nouvelle journée soit une réussite pour faire entendre nos revendications !

Les syndicats UFAP-UNSa et CGT Pénitentiaire appellent les personnels à se mobiliser dans l’unité la plus large, pour exiger :

- L’augmentation de l’ICP correspondant à un 13ème mois ;
- L’augmentation des primes de nuit, dimanches et jours fériés ;
- L’augmentation de l’ISS, l’arrêt du retrait de cette prime lors des congés maladie ;
- Le rejet de toute rémunération au mérite ;
- Le remplacement de tous les départs à la retraite et la mise à jour des besoins sur le terrain par des créations d’emplois en conséquence ;
- L’ouverture d’un débat sur la rénovation du dialogue social ;
- L’évolution des missions et la reconnaissance actée pour Tous les pénitentiaires dans la future loi pénitentiaire.

Paris, le 10 décembre 2007

Jean-François FORGET 

Secrétaire général de l’UFAP-UNSa 

Céline VERZELETTI

 Secrétaire générale de la CGT Pénitentiaire