14260 articles - 12260 brèves

UGSP-CGT : Agression au quartier mineur de St Etienne

Mise en ligne : 29 August 2007

Texte de l'article :

Dans la nuit du 28 au 29 aout une violente agression a eu lieu à la maison d’arrêt de ST Etienne. Après avoir détruit la porte de sa cellule, un détenu mineur a jeté un produit toxique dans les yeux d’une surveillante affectée au quartier mineur. Les problèmes de violence dans ces quartiers tendent à se multiplier depuis plusieurs mois. Si nous admettons que plusieurs éléments peuvent être déclencheurs d’altercations plus ou moins vives, le constat suivant s’impose : Suite à l’ouverture des premiers EPM (établissements pour mineurs), de nombreux anciens quartiers mineurs dans les établissements ont été fermés. Pour exemple, l’ouverture de l’EPM de Meyzieu a généré la fermeture des quartiers mineurs de Lyon, Villefranche, Riom, Bourges, Grenoble... Tous les détenus mineurs de ces quartiers n’ont pas été affectés à l’EPM de Meyzieu, une partie a été dispatchée à Moulins, St Etienne ...

Quels critères ont été retenus par l’administration pour les différentes affectations ? La question reste entière, l’élément certain est que les mineurs les plus difficiles à gérer ont été transférés dans les quartiers mineurs et non à l’EPM de Meyzieu. Quelle en est la raison ? L’administration était pourtant fière de nous présenter ces nouvelles structures comme étant le meilleur pour la prise en charge des mineurs !! L’administration n’a t’elle pas voulu éviter des incidents pour l’ouverture de ces fameux EPM, n’est elle pas si sûre que ces nouvelles structures soient réellement adaptées ?

Aujourd’hui, le constat est donc amer. Les quartiers restés ouverts sont surchargés (l’encellulement individuel n’est plus possible) et occupés par des détenus dont les comportements sont très violents. Le détenu, en cause à ST Etienne, venait d’être transféré de Moulins suite à des actes de violence. Les personnels sont confrontés à des situations de plus en plus dangereuses, l’UGSP-CGT interpelle l’administration sur la gestion des différentes structures destinées aux mineurs. La situation se dégrade, les personnels ne peuvent pas éternellement faire les frais d’un manque de réflexion, de concertation, d’organisation de la part de cette administration.......

Montreuil, le 28 août 2007