14231 articles - 12260 brèves

Liens familiaux

Témoignage de la famille Bauduin après la décision en appel du jugement de Constant

Mise en ligne : 9 June 2009

Texte de l'article :

« Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir…  » (Jean de la Fontaine).

Nous pouvions croire qu’au 21 siècle la justice serait équitable, rendue par des gens intègres qui ne condamneraient pas par avance un homme, simplement parce qu’un président a décidé qu’il était coupable, faisant abstraction des preuves et autres témoignages qui lui étaient favorables.

Cet homme est coupable, bien sur, de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner car l’intention n’y était pas Monsieur le président, et vous le savez : pas d’armes, pas d’acharnement. Une malheureuse dispute qui tourne au drame. Oh bien sur, cet homme était sous l’emprise de l’alcool (2,45 g) et d’anxiolytiques. Il était surtout fou d’amour pour cette femme qui lui jeta à la figure ce jour là qu’elle ne l’aimait plus, ne l’avait jamais aimé.

Il mérite d’être puni, il doit payer pour ce qu’il a fait, mais permettez moi de m’interroger sur l’équité de la justice, sachant que ce président de cour d’appel condamne la semaine précédente un homme qui violait sa belle-fille de 15 ans, étrangle en mettant des gants sa femme qui voulait divorcer et divulguer ce qu’il avait fait à sa fille, emmène le cadavre sur la voie ferrée pour qu’elle soit déchiquetée et faire croire à un suicide, s’envoie un texto du téléphone de la malheureuse disant qu’elle va se suicider pour lui se forger un alibi, cet homme là, Monsieur, vous le condamnez à la même peine que celui cité précédemment : Constant Bauduin .

Alors, oui Mr Bauduin vient d’une famille nordiste défavorisée avec un père violent, non il n’est pas né nanti dans une famille unie, j’aurai cru que son parcours de vie, certes chaotique dans sa jeunesse, mais tellement stable depuis plus de 30 ans lui aurait valu un peu d’indulgence, tout au contraire !!!!

Vaut-il mieux pour mériter votre clémence, être né là où l’on est jugé, commettre un crime et essayer de dissimuler les preuves, montrer une froideur extrême et salir la mémoire de la victime, dissimuler les preuves ? Tout ce que n’a pas fait Constant Bauduin.

Je le pense maintenant, j’ai perdu la confiance que j’avais dans la justice de mon pays.

Vous confirmez par votre jugement la citation : « s’il n’y avait pas d’injustice on ignorerait jusqu’au nom de la justice » (Héraclite d’Ephèse)

PS : Je pense bien que ce courrier n’altérera pas la qualité de votre sommeil mais au moins il m’a permis de retrouver le mien.
 

Je vous remercie de bien vouloir faire paraître mon témoignage concernant le jugement de mon frère...
Le procès en appel s’est déroulé les 18-19 et 20 mai 2009 à la Cour d’Appel de Strasbourg.
Cordialement.
La Famille BAUDUIN