13819 articles - 12253 brèves
Articles de cette rubrique
  • "Ces prisonniers qui ne cessent de payer" par Jean-Marc Rouillan

    25 août 2005

  • Il y a trente ans, un président de la République rappelait que « la peine, c’est la détention ; ce n’est pas plus que la déten­tion ». Désormais, les conditions d’incarcération infligent à des prisonniers sans cesse plus nombreux bien davantage que la détention. C’est le recours fréquent au passage à tabac, l’usage systématique des menottes, le travail sous-payé devenu presque obligatoire dès lors que de nombreuses fournitures de base ont cessé d’être gratuites. En une dizaine d’années, les conditions (...)

  • (2003) La biométrie légalisée dans les prisons françaises

    1er février 2006

  • Un gadget sécuritaire en plus, des libertés en moins Le Journal officiel a publié le 26 juin 2003 un arrêté du ministère de la Justice portant sur la création de systèmes de reconnaissance biométrique de l’identité des détenus. Le texte permettra la généralisation de ce type de mesures de surveillance dans les établissements pénitentiaires. Le système retenu par la Direction de l’administration pénitentiaire repose sur une reconnaissance de la "morphologie de la main" (l’empreinte palmaire) d’un prisonnier, (...)

  • A qui profite la prison ?

    23 novembre 2004

  • A qui profite la prison ? L’inflation carcérale fait rage. En effet, depuis l’année 2001, le nombre de personnes détenues ne cesse d’augmenter. 49364 personnes écrouées au 1er juin 2001, 64451 au 1er juin 2004, soit une augmentation de 30,5%. Parallèlement, le nombre de places de prison reste constant : environ 49156 places, entraînant par voie de conséquence une surpopulation dans nombre d’établissements pénitentiaires et des conditions de détention déplorables. Parmi les personnes incarcérées, 34,6% (...)

  • CNT : Un prison, ça rapporte énormément

    21 mai 2005

  • UNE PRISON, CA RAPPORTE ENORMEMENT jeudi 19 mai 2005 Bouygues, Eiffage Construction, Sodexho-Alliance (Siges et Idex-Sogerex), Suez-Lyonnaise des eaux (Gepsa)... sont en prison. Pour y faire de l’argent, pas à cause de tout ce qu’on peut leur reprocher. Le système carcéral offre un excellent exemple de l’interpénétration "public-privé". Le partage des tâches est simple : le "service public" fixe les lois permettant les emprisonnements (parlement), régule les flux d’entrée et de sortie de (...)

  • L’insécurité : une fabrique institutionnelle

    7 janvier 2006

  • Il parlemento asservita il capitalismo con le sua politica securita. Ha saputo far odiare i poveri, gettando cosi le basi de una nuova guerra : la guerra dei richi contro i poveri. (Inspiré d’une pancarte conçue par Pier Paolo Pasolini) Casse de l’assurance maladie, fermetures d’hôpitaux, licenciements, délocalisations, précarité galopante, présomption de culpabilité sur les plus pauvres et les immigrés, mise au pas de la culture et précarisation de ses acteurs, engorgement et construction de (...)

  • Nouvelles prisons : on entassera encore plus

    28 septembre 2002

  • Nouvelles prisons : on entassera encore plus Selon le gouvernement, la construction de nouvelles prisons aurait pour but de lutter contre la surpopulation carcérale. C’est faux car depuis 250 ans se vérifie régulièrement « qu’à mesure que les constructions s’étendent, le nombre de prisonniers augmente ». Depuis la surenchère sécuritaire, le nombre de personnes incarcérées et en hausse constante, il est passé de 48.397 en août 2001 à 55.879 en août 2002 (+15,5%) et d’autre part la longueur des peines (...)