13681 articles - 12253 brèves
Articles de cette rubrique
  • Canada : Droit de vote des électeurs incarcérés

    28 septembre 2006

  • LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DES ÉLECTIONS DU CANADA ANNONCE L’APPLICATION DE LA DÉCISION DE LA COUR SUPRÊME CONCERNANT LE DROIT DE VOTE DES ÉLECTEURS INCARCÉRÉS OTTAWA, le jeudi 31 octobre 2002 Le 31 octobre 2002, la Cour suprême du Canada a rendu sa décision sur l’affaire Sauvé. c. Canada (Directeur général des élections). Dans sa décision, la cour a jugé que l’alinéa 4c) de la Loi électorale du Canada, anciennement l’alinéa 51e), qui interdit aux personnes incarcérées purgeant une peine de deux ans ou plus, (...)

  • La désobéissance en prison

    29 octobre 2006

  • La désobéissance en prison Comment penser le rapport à la prison et à la désobéissance en milieu carcéral ? Celle des détenus et celle de l’administration pénitentiaire ; petits arrangements et conflits de vie ou de mort La prison est censée avoir un rôle de punition et de dissuasion face aux personnes qui désobéissent. Mais de plus en plus de personnes sont hors la loi et la prison n’empêche pas la récidive. Au contraire, elle l’encourage. Comment comprendre cet échec ? Peut-être bien en étudiant la (...)

  • Le vote des prisonnier(e)s en France rendu impossible ?

    14 septembre 2005

  • ON DERANGE EN TANT QU’ASSOCIATION DEFENSE DES CITOYENS www.defensedescitoyens.org contact@defensedescitoyens.org COMMUNIQUE N° 34 APPEL AUX ELUS LE VOTE DES PRISONNIERS EN FRANCE RENDU IMPOSSIBLE ? Candidat à l’élection législative partielle de la 13ème circonscription des hauts de Seine, j’ai demandé à la Préfecture : Ø si le nécessaire a été fait au niveau de l’information de cette élection pour tous les détenus titulaires de leurs droits civiques, présumés innocents (...)

  • Le vote en prison : un droit presque inexistant

    1er avril 2007

  • Le vote en prison : un droit presque inexistant Contrairement à une idée assez largement répandue, les détenus ne sont pastous privés de leurs droits civiques et certains ont donc la possibilité de se prononcer lors des scrutins électoraux. Un droit qu’ils utilisent très peu dans les faits. Cause principale : la mauvaise volonté de l’administration pénitentiaire, bien peu encline à informer les détenus et à faciliter la procédure. Par Véronique Berkani Depuis 1995, le groupe local nîmois de (...)