13681 articles - 12253 brèves

Conditions d’incarcération

Articles de cette rubrique
  • Caen : France Ouest offre des journaux au Centre Pénitentiaire

    7 septembre 2007

  • CD de Varennes : le rythme de vie...

    2 mars 2004

  • Après 24 mois de détention j’ai été liberé le 2 février 2OO4. J’ai séjourné au C.D de VARENNES LE GRAND (les six premiers en M.A et le reste au C.D.). Le C.P de VARENNES LE GRAND se situe à 12 kilométres au sud de CHALON SUR SAONE. C’est un "enfant" du plan 13000. Sa création avait dans un premier temps suscité une vive opposition des riverains du village de CRISSEY. C’est sur le territoire de cette commune périphérique de CHALON que devait être amenagé le C.P. Suite à l’opposition des (...)

  • Conditions de détention à Toulon et Loos-les-Lille

    6 septembre 2005

  • CONDITIONS DE DÉTENTION Deux prisons aux conditions de détention « inhumaines » vont être réaménagées. En réponse au rapport accablant du Conseil de l’Europe qui dénonçait des conditions de détention « inhumaines » dans les prisons françaises, le ministre de la justice prévoit de « remplacer » deux établissements. (Le Monde, mars 2004) Le ministère de la Justice envisage de réduire la surpopulation carcérale dans les prisons de Toulon (Var) et de Loos-lès-Lille (Nord), a fait savoir, jeudi 2 février, le (...)

  • décembre 2009 : conditions d’incarcération à la MAF de Fresnes

    15 décembre 2009

  • La Maison d’Arrêt des Femmes (MAF) de FRESNES n’est pas le lieu de détention le plus dur, les femmes incarcérées sont entre 90 et 100, elles peuvent choisir d’être en cellule seule ou à 2 car il y a environ une centaine de cellules, et cela est un sacré avantage. Mais comme à chaque fois, quand on croit qu’il y aura une amélioration, un petit plus dans les conditions de détention, et bien il y a un "couac" à côté. L’administration pénitentiaire vient de leur changer une partie des fenêtres et (...)

  • Déroulement d’une journée type en maison d’arrêt

    23 janvier 2002

  • 7 heures Dans toutes les maisons d’arrêt le rituel est le même. C’est l’heure légale du réveil, samedi dimanche et fête comprises. Lorsque la porte s’ouvre pour le non moins traditionnel (mais pas toujours dit) "bonjour". Il faut, au moins exécuter un tressaillement visible (très important qu’il soit visible) afin d’éviter la première parole de la journée : "Bougez". C’est vrai j’oubliais, dès fois que dans la nuit nous ayons mis fin à nos jours… Là, c’est fait, la réalité reprend (...)

  • DERRIÈRE LES HAUTS MURS (Jean Marc Rouillan)

    7 novembre 2007

  • Article publié dans CQFD n° 48, septembre 2007. > > DERRIÈRE LES HAUTS MURS, nous utilisons des termes hérités de nos vies > passées et du matraquage social imprégnant notre quotidien par > l’entremise des écrans de télévision. Par exemple : « C’est la rentrée > ! » > > Pas besoin d’être une lumière pour comprendre qu’au pays du dedans > l’importance de cette période est tout à fait relative. Pas plus en > juillet que début août, aucun d’entre nous n’a pris (...)

  • FNARS - Droits fondamentaux de la personne détenue

    24 janvier 2003

  • FNARS - Limitation aux droits de la personne détenue

    24 janvier 2003

  • La prison de Fresnes : une des plus grandes prisons françaises

    12 juillet 2005

  • La maison d’arrêt de Fresnes, une des plus grandes prisons françaises Construite en 1898, la maison d’arrêt de Fresnes (Val-de-Marne) est avec Fleury-Mérogis et Paris-la-Santé, l’un des trois grands établissements pénitentiaires de la région parisienne et aussi un des plus importants de France. D’une capacité de 1 444 places, elle accueillait 1 641 personnes détenues au 28 juin 2005. Trois structures immobilières distinctes ont été construites sur une surface d’environ 4 hectares : la maison d’arrêt (...)

  • La vie en prison

    3 septembre 2004

  • Procès de l’alimentation forcée à Guantanamo : une méthode « fiable » pour le gouvernement

    17 octobre 2014

  • Le gouvernement américain a présenté mercredi la procédure qu’il juge « fiable » et « confortable » d’alimentation par sondes à Guantanamo, au troisième et dernier jour du procès de cette méthode décriée que les détenus dénoncent comme une torture. « Equipe d’extraction de force des cellules », « chaise de contention », « sangles » et autre « bouclier anti-crachats », le jargon officiel de Guantanamo a été largement usité au procès de l’alimentation forcée, qui se tient à Washington devant une juge fédérale. Pour (...)