13681 articles - 12253 brèves

Le parrainage

Pourquoi, comment faire ?

Cette campagne met en scène les douleurs indélébiles et invisibles que provoquent la prison, des douleurs qui attisent les haines, le rejet de la société et empêchent la réintégration. Elle propose à chacun de demander à parrainer un prisonnier pour l’aider, non pas financièrement, mais en s’impliquant auprès de lui à différents niveaux : • Soutien à la formation, aux études auxquelles il est aujourd’hui pratiquement impossible d’avoir accès.
Soutien à la famille souvent précarisée par l’incarcération d’un des parents
Soutien tout court via des échanges (visites, courrier) indispensables pour garder une vision positive et motivante de l’extérieur
Aide à la recherche d’emploi sur les derniers temps de l’incarcération
Aide à la recherche d’un logement
Un tel parrainage est aujourd’hui impossible et nécessite une réforme dans le cadre de la future loi pénitentiaire que Ban Public compte requérir auprès du gouvernement en s’appuyant sur les demandes que vous pouvez télécharger ci-dessous et envoyer à vos parlementaires respectifs.

Articles de cette rubrique
  • Lettre sur le parrainage à envoyer aux député(e)s de votre circonscription

    23 novembre 2008

  • Nom et prénom Adresse Code postal et ville Madame la Députée, Monsieur le Député, Adresse Code postal et ville Paris, le........ Objet de cette pétition : Faire évoluer la loi pénitentiaire pour rendre légal le parrainage des personnes incarcérées et faciliter ainsi leur réintégration après la prison. Madame la Députée, Monsieur le Député, J’ai suivi avec intérêt la récente campagne de presse de Ban Public et TBWA MAP sur le parrainage des personnes incarcérées. Je viens, par la présente, vous demander (...)

  • Lettre sur le parrainage à envoyer aux sénateurs-sénatrices de votre circonscription

    23 novembre 2008

  • Nom et prénom Adresse Code postal et ville Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur, Adresse Code postal et ville Paris, le........ Objet de cette pétition : Faire évoluer la loi pénitentiaire pour rendre légal le parrainage des personnes incarcérées et faciliter ainsi leur réintégration après la prison. Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur, J’ai suivi avec intérêt la récente campagne de presse de Ban Public et TBWA MAP sur le parrainage des personnes incarcérées. Je viens, par la présente, (...)

  • Parrainer une personne incarcérée

    24 novembre 2008

  • Ma fille, militante à Ban Public, m’a parlé de l’action de son association et j’ai souhaité apporter un peu de mon temps et cherché un rapprochement humain plus qu’un acte militant. C’est ainsi que j’ai commencé à correspondre avec Thierry et demandé un permis de visite accordé par l’administration pénitentiaire. Depuis un peu plus de deux ans maintenant s’établit un climat de confiance mutuelle entre Thierry et moi. Nous avons progressivement appris à nous connaître. J’ai aidé Thierry dans ses études et (...)

  • Pourquoi créer une Charte de Parrainage des personnes incarcérées ?

    16 mars 2009

  • Objet : Pourquoi créer une Charte de Parrainage des personnes incarcérées ? Nous avons souhaité mettre en place cette charte afin de créer un document de référence présentant la notion de « Parrainage de personnes incarcérées ». L’administration pénitentiaire reconnaît comme nécessaire la présence d’intervenant(e)s extérieurs pour participer à la réinsertion des personnes incarcérées. C’est donc en continuité de cette position que nous vous proposons ces statuts de « parrain-marraine » et de « filleul(e) ». (...)

  • Pourquoi inscrire le parrainage des prisonnier(e)s dans la loi ?

    23 novembre 2008

  • UN APPEL AU PARRAINAGE POUR TENTER DE SAUVER LES PRISONNIERS DE LA RECIDIVE OU DU SUICIDE La prison est devenue dangereuse pour la société : elle fabrique de plus en plus de récidives et réussit de moins en moins la réintégration. Elle est de plus en plus un « trou » où l’on met à l’écart des délinquants ou des criminels, de moins en moins le lieu où ils apprennent à respecter la société. En prison, la violence, le trafic et le crime font la loi plus encore qu’à l’extérieur. A des délinquants ou des (...)