14126 articles - 12260 brèves

(2002) Rapport annuel sur le phénomène de la drogue dans l’UE et la Norvège

Articles de cette rubrique
  • 1 Demande de drogues en prison

    20 April 2005

  • La présence et la consommation de drogues ont fondamentalement modifié la réalité de la prison au cours des deux dernières décennies et, aujourd’hui, tous les pays européens connaissent des problèmes majeurs en matière de drogues et de maladies infectieuses liées à la drogue en milieu carcéral. Rares sont les informations génériques nationales sur l’usage de drogues, les modèles de consommation et les conséquences parmi les prisonniers. La plupart des données disponibles dans l’UE proviennent d’études ad (...)

  • 2 Conséquences sanitaires et légales

    20 April 2005

  • Comportements à risque Les études menées en Belgique, en Allemagne, en Grèce, en France, en Irlande, au Luxembourg, en Autriche et au Royaume-Uni (RN, 2001) révèlent une proportion élevée d’UDVI en prison qui partagent le matériel d’injection. En prison, l’usage de drogues par voie intraveineuse est souvent associé au partage du matériel d’injection et, dans certains cas, jusqu’à 100 % des UDVI rapportent cette pratique. Une étude au Luxembourg (RN, 2001) montre que, dans 70 % des cas, les seringues ne (...)

  • 3 Disponibilité et offre de drogues en prison

    20 April 2005

  • Disponibilité des drogues L’accès aux drogues illicites est bien plus difficile dans l’enceinte de la prison que dans la communauté. Toutefois, on observe que les drogues illicites sont facilement disponibles en prison pour ceux qui en souhaitent - principalement du cannabis, de l’héroïne et des substances médicamenteuses (benzodiazépines), et tout peut être obtenu en échange d’un paiement. Les prisonniers font état de disparités importantes en termes de qualité, de continuité et de prix des drogues (...)

  • 4 Politique de réduction de la demande en prison

    20 April 2005

  • Les mesures actuelles en matière de réduction de la demande au sein des prisons consistent principalement à dissuader les usagers de drogues avec des contrôles renforcés, tels que les fouilles des cellules et les dépistages aléatoires combinés à des sanctions ou à des pertes de privilèges. Par exemple, en Suède, les prisonniers font en moyenne deux à trois analyses d’urine par mois. Face à un nombre croissant d’usagers de drogues, les systèmes pénitentiaires ont mis en place des unités spécialisées de (...)

  • Sources

    20 April 2005

  • RN, 2001 = rapports nationaux 2001 pour l’OEDT de ces pays : chapitre 13 (sauf chapitre 12 pour la Norvège et chapitre 18 pour la Finlande). Akram, G., et Galt, M. (1999), « A profile of harm-reduction practices and co-use of illicit and licit drugs amongst users of dance drugs », Drugs : Education, Prevention and Policy, vol. 6 (2), p. 215-225. Ambrosini, F. (2001), « Europäisches Netzwerk zur Drogen- und AIDS-Hilfe im Strafvollzug », dans Jacob, J., Keppler, K., et Stöver, H. (éd.), LebHaft : (...)