Ban Public
Le portail d’information sur les prisons
Chronique d’une misère annoncée

Publié le Friday 21 September 2001 | http://prison.eu.org/chronique-d-une-misere-annoncee,87/

Il y a beaucoup à dire sur le fonctionnement de l’administration pénitentiaire et sur la façon dont le personnel interprète les ordres et consignes.
Je voudrais aborder le problème de l’humiliation systématique et permanente subie par les familles des détenus qui, après tout, sont les victimes de tout ce système.

Pour ma part, l’humiliation que j’ai subie de la part des gardiens lors de la distribution des colis à Fleury-Mérogis, les samedi 23 et 30 décembre 2000 est encore présente à mon esprit.
Le poids des colis était limité à 5 kg (sur 2 distributions) chaque famille a donc fait ce qu’elle comptait faire ?

En ce qui me concerne mon ami ayant souhaité des produits sortant de son ordinaire (charcuterie, pâtés, saumon, tranche de viande froide etc.), mes colis se sont révélés plus légers que le poids maximum requis et ce par rapport à d’autres familles.
Je me suis trouvée en but à des moqueries et des sarcasmes devant tout le monde, et ce lors des deux distributions (le nom du détenu ayant été, bien sûr, prononcé à haute voix) ;
Je dois dire que j’en ai pleuré (une fois seule).

En dehors du fait que chacun est libre de faire ce qu’il lui plaît, je ne pense pas qu’il soit écrit dans le contrat que signent les gardiens avec l’administration qu’ils doivent ajouter le mépris des autres en supplément de leur travail.
Si certains se comportent bien, je dois dire que ce n’est pas le cas de la majorité d’entre eux.

Si l’univers carcéral apparaît comme un sujet très médiatique, il semblerait que lors des émissions les concernant, la plupart des gardiens aient tendance à "zapper" !

Mireille Nublat.