Ban Public
Le portail d’information sur les prisons
(2008-06) UGSP-CGT Place Vendôme, vous êtes ici chez vous !

Publié le Thursday 19 June 2008 | http://prison.eu.org/2008-06-ugsp-cgt-place-vendome/

« C’est toujours un plaisir d’accueillir la grande famille pénitentiaire place Vendôme. Vous êtes ici chez vous » : Première phrase du discours de Rachida Dati, Garde des Sceaux, à l’occasion de la signature du protocole, où étaient présents le directeur de l’administration pénitentiaire et le secrétaire général de FO.
Ce protocole prévoit des augmentations, échelonnées sur trois ans, de quelques euros pour les primes de nuit, de dimanches et jours fériés des personnels de surveillance. Ces quelques euros représentent pour Rachida Dati, toujours d’après son discours, une amélioration très importante du régime indemnitaire des surveillants.
Ces menues pièces sont cédées très généreusement par notre ministre, en contre partie d’une déconcentration partielle de la gestion des personnels acceptée par FO. La ministre a d’ailleurs tenu à saluer la contribution de FO à la politique de modernisation de la fonction publique. 
Notre ministre satisfaite d’être aussi clémente, a aussi souligné qu’elle tenait ses engagements : le projet de loi pénitentiaire s’accompagne de mesures en faveur des personnels pénitentiaires, elle l’avait promis, elle l’a fait !

Comment peut-on se prêter à une telle mascarade ?
Comment une ministre peut-elle prononcée un discours aussi hypocrite, démagogique ?
Faut-il avoir une sacrée dose de mépris vis-à-vis des personnels et des syndicats pour oser prononcer de tels propos ! 

Comment pourrions nous, nous sentir chez nous place Vendôme, alors que nous étions accueillis par des centaines de policiers derrière des grilles et des camions blindés lors des manifestations des personnels les 8 novembre 2007 et 5 juin 2008 ?
 Tous les membres de la famille pénitentiaire de Rachida Dati ne sont pas soumis au même traitement. Il y a les favoris et les pestiférés, ceux qui sont reçus bras ouverts avec déroulé du tapis rouge et ceux qui font peur et qui ont droit au bâton et au mépris.
 
La CGT pénitentiaire dénonce l’attitude irresponsable et méprisante de la ministre de la justice.

Les personnels pénitentiaires sont déjà sous pression depuis plusieurs années :
• Augmentation de la charge de travail
• Détérioration des conditions de travail
• Diminution du pouvoir d’achat
• Déficit de moyens pour l’accomplissement des missions
• Manque de reconnaissance........

La CGT pénitentiaire exige de la ministre un comportement digne.
Après avoir refusé d’acter toute évolution de droits pour les personnels dans le cadre de la loi pénitentiaire, la ministre devrait, au minimum, cesser ses discours provocateurs. Montreuil, le 18 juin 2008