Ban Public
Le portail d’information sur les prisons
UGSP-CGT (2007-12) Rapport du Comité européen pour la prévention de la torture

Publié le Wednesday 12 December 2007 | http://prison.eu.org/ugsp-cgt-2007-12-rapport-du-comite/

Le CPT a rendu public son rapport le 10 décembre 2007.
Ce comité européen a effectué différentes visites de prisons entre le 27 septembre et le 9 octobre 2006.

Plusieurs recommandations ont été adressées au gouvernement afin d’améliorer la prise en charge des détenus par l’administration pénitentiaire.

Encore une fois, un nouvel avis précise les méfaits et les conséquences de la surpopulation carcérale. Selon le CPT, le nombre croissant de peines toujours plus lourdes prononcées génère une augmentation de la population carcérale et conduisent à une gestion toujours plus problématique des détenus.

Concernant l’hygiène dans les prisons, des problèmes majeurs ont été relevés :
• Infestation de certains espaces par des rats ;
• Des locaux de travail du personnel surveillant très sombres et exigus...

Concernant les effectifs en personnels et pour la MA de Seysses visitée, le CPT a précisé que : le ratio détenus/surveillants diminue, voire rend virtuellement impossible, les possibilités de contacts directs avec les détenus et empêche le développement de relations positives au sein des établissements, facteurs essentiels de la sécurité dynamique. Il recommande donc que les effectifs en personnel de surveillance soient renforcés.

Malheureusement, les nombreuses recommandations du CPT ne font que souligner ce que nous n’avons de cesse de dénoncer.
L’UGSP-CGT interpelle continuellement l’administration et le ministère sur les problèmes liées à la surpopulation carcérale tant au niveau des conditions de détention qu’au niveau des conditions d’exercice de tous les personnels pénitentiaires.

Les personnels, témoins et victimes de la dégradation des conditions de vie dans les prisons, ressentent de plus en plus un état d’épuisement tant physique que psychologique. Il est temps que le gouvernement réagisse et réajuste ses politiques pénales.

Montreuil, le 12 décembre 2007