14129 articles - 12260 brèves

EPM Meyzieu : incident prévisible ? !!!

Mise en ligne : 19 June 2007

Dernière modification : 15 August 2010

Texte de l'article :

Hier soir, à l’heure du repas, quatre jeunes mineurs incarcérés à l’EPM de Meyzieu, ont refusé de rejoindre leurs cellules. Seuls, le surveillant, jeune stagiaire, ainsi que l’éducateur de l’unité, n’ont pas pu calmer la situation. Les surveillants affectés dans d’autres unités n’ont pas pu se dégager immédiatement pour porter secours à leurs collègues. Aussi, d’importants dégâts matériels sont à déplorer. A la CGT, nous pensons que cet incident aurait pu être évité : - Nous avions alerté sur le fait que ces EPM seraient de véritables cocottes-minute. - Nous avions demandé à ce que les personnels aient un temps d’adaptation avec une arrivée progressive des mineurs ; - Nous avions réclamé des effectifs supplémentaires ; - Nous avions indiqué que des moments repas-mouvements- ... étaient très sensibles et nous avions donc demandé d’y prêter une attention particulière. Que se passera-t-il quand 60 jeunes seront détenus dans cet EPM ? Le manque d’effectifs en personnels que nous avions souligné est démontré. Les jeunes professionnels ont été gravement mis en danger. La CGT demande à ce que les personnels PJJ, en grève la semaine dernière, obtiennent satisfaction sur leurs revendications, à ce que les personnels pénitentiaires soient entendus par leur direction. Il y a urgence à retravailler sur les missions de chacun, surveillant et éducateur , avant l’ouverture des autres EPM prévue dès le mois d’août. Un bilan des deux 1ères ouvertures d’EPM doit être fait immédiatement sur les questions d’hygiène, de sécurité, et les conditions de travail de tous les personnels. La CGT interpelle dès aujourd’hui le cabinet du ministre sur ces différents points. Montreuil, le19 juin 2007