14142 articles - 12260 brèves

KAMO Société Caraïbéenne de Psychiatrie et de Psychologie Légales

2007 N°2 KAMO : Etablissement pénitentaire pour mineur

Mise en ligne : 16 August 2007

Dernière modification : 6 April 2008

Texte de l'article :

LE PREMIER ETABLISSEMENT PENITENTIAIRE POUR MINEUR (EPM)

Nous aimons bien les euphémismes dans notre société. Les hôpitaux psychiatriques ne sont plus des asiles, ils sont devenus un temps des centres hospitaliers spécialisés (mais spécialisés en quoi ?) pour être maintenant des établissements publics de santé mentale (ni référence à la fonction hospitalière ni à fortiori à la psychiatrie). Les centres médico-psychologiques ont de longue date préféré incorporer le « médico » plutôt que le « psychiatrico ». Aussi n’est-il pas étonnant que les nouvelles prisons pour mineurs soient baptisées EPM (et l’usage de l’abréviation sera encore plus soft). Pas maison d’arrêt, centre de détention ou centrale pour mineurs mais EPM.
La première prison pour mineurs vient d’être inaugurée dans le Rhône et « accueillera » (la notion d’accueil pour une prison m’a toujours paru étrange) 60 mineurs. Il en est prévu 6 autres.

Lors de l’inauguration, le garde des Sceaux aurait déclaré : « C’est une fierté car nous voulions sortir les mineurs des prisons pour adultes ». Déjà que l’usage du mot « fierté » est pour le moins étrange pour évoquer le triste sort de certains mineurs, mais en outre, monsieur le Ministre pourquoi dépenser 13 millions d’euro par EPM pour sortir les mineurs des prisons d’adultes puisque votre collègue, le ministre de l’intérieur-candidat à la présidentielle veut punir les mineurs comme les majeurs ?... Dans ce cas la même prison devrait suffire avec des économies à la clé. Et Bercy a accepté ces dépenses, augmentant le nombre de fonctionnaires et creusant encore plus le déficit budgétaire. Bizarre !