14142 articles - 12260 brèves

KAMO Société Caraïbéenne de Psychiatrie et de Psychologie Légales

2007 N°3 KAMO : Avantages et inconvénients des UHSA

Mise en ligne : 9 August 2007

Dernière modification : 6 April 2008

Texte de l'article :

UNITES D’HOSPITALISATION SPECIALEMENT AMENAGEES (UHSA)

Avantages
- Diversification des réponses hospitalières aux problèmes psychiatriques posés : hospitalisation sous les trois modalités : HL, HDT, HO.
- Implantation en milieu hospitalier.
- Spécificité d’une unité avec une équipe très spécialisée, et motivée.
- Outils « institutionnels » des pôles de psychiatrie pénitentiaire alignés sur ceux des pôles de psychiatrie générale (CMP intra et extra carcéraux, HJ/CATTP, Hospitalisation temps plein, voire HAD et appartements thérapeutiques post carcéraux).
- Sensibilisation de l’administration pénitentiaire aux problèmes psychiatriques. Surveillance périmétrique, organisation des parloirs, maintien du régime de l’écrou nécessitent du personnel pénitentiaire.
- Dans l’optique d’unités communes spécialisées somatiques et psychiatriques : amélioration de la coordination somatique et psychiatrique.

Inconvénients
- Création d’une filière ségrégative
- Emergence d’une inflation de demande d’hospitalisation (de la part des détenus et du personnel pénitentiaire) et un allongement des durées de séjour.
- Risque de disparition complète des nonlieux psychiatriques.
- Recrutement problématique de personnels spécialisés et motivés (toute catégorie professionnelle confondue).
- Coût économique important.

UNITES DE SOINS INTENSIFS

Avantages
- Unités mixtes accueillant des personnes détenues ou non.
- Le concept doit s’appuyer sur la notion de troubles psychiatriques graves, indépendamment de la notion de dangerosité, et nécessitant des soins intensifs.
- Implantation en milieu hospitalier sans sécurisationpérimétrique assurée par du personnel pénitentiaire.
- Unités aménagées pour permettre un accueilde qualité des patients souffrant de pathologies graves, éventuellement pour des séjours de moyenne ou de longue durée permettant un hébergement autre que les chambres d’isolement.
- Moins de risques de voir une disparition des non lieux psychiatriques
- Rationalisation économique par regroupementd’une unité « polyvalente » traitant les situations médicalement graves quelque soit le statut de la personne (détenu ou non).

Inconvénients
- Image de dangerosité accolée aux unités
- Risque de voir les malades détenus systématiquement considérés comme dangereux
- Pas d’HL ni d’HDT, uniquement HO en l’état actuel de la législation.
- Recrutement problématique de personnels spécialisés et motivés (toute catégorie professionnelle confondue).
- Refus du personnel infirmier de se voir confier la responsabilité et la mission de surveillance d’un détenu.