13799 articles - 12253 brèves

Rapport de Serge Portelli,magistrat, vice-président au tribunal de Paris, mars 2007 : Ruptures, Bilan sans concession de 5 ans de gouvernement Sarkozy et les fausses évidences fondant sa politique de sécurité

A propos du texte de Serge Portelli : censure et réponse de l’éditeur

Mise en ligne : 23 avril 2007

Texte de l'article :

Le livre de Serge PORTELLI "Ruptures" vient d’être empêché de publication avant les élections. Cet ouvrage concerne le bilan de Nicolas Sarkozy.

Chers amis,

Face à l’acte de censure qui vient de frapper le magistrat Serge Portelli, [1] il est d’extrême urgence et d’utilité publique de diffuser son ouvrage interdit, décrivant les années de pratiques ministérielles de M. Sarkozy que la population est ainsi empêchée de connaître. Je n’ai pas abusé des messages politiques dans la période récente, ne me sentant représentée par aucun des candidats de la gauche dite "anticapitaliste" ou "antilibérale" (je ne parle pas de Mme Royal, que je ne considère pas comme une femme de gauche). Mais il est certain qu’on ne saurait prendre la responsabilité 1° de dire qu’on ne savait pas en avril 2007 ce que le candidat favori du grand capital avait fait pour la "sécurité" de ce dernier et l’insécurité du reste de la population et ce qu’il s’apprêtait, dans une conjoncture ressemblant furieusement à celle de la fin des années trente, à faire une fois porté au poste suprême de l’État français ; 2° d’avoir favorisé son accès audit poste.

Merci de diffuser le plus largement possible.

Amicalement à tous,
Annie Lacroix-Riz

 Réponse d’Hélène de Virieu aux Editions Michalon

Bonjour Monsieur,

Pour répondre à votre question, on essaie en général de publier des livres bons, et non "pas mauvais".

Le livre que je suis censée avoir censuré n’a jamais été imprimé, il n’y a même pas de contrat.

J’ai fait savoir à Serge Portelli le 9 février que je trouvais les chapitres envoyés brouillons, décevants (alors que l’introduction était alléchante), parce qu’on avait l’impression de l’avoir déjà lu, dans la presse et dans son précédent livre, et qu’en plus ses propositions de gauche étaient plutôt bayrouïstes (du genre "on créé des commissions") ; je termine ce mail en disant "on en reparle quand tu sors de séance". Réponse : "ok, on laisse tomber, je publie sur le net. Merci. Serge."

Puis, plus de nouvelles, sauf par le commérage sur Internet et la campagne de presse qu’un magistrat soi-disant de gauche, plus sûrement méga ambitieux, a décidé d’engager pour satisfaire un ego trip en prenant en otage une maison d’édition qui publie La France rebelle (une encyclopédie bien connue pour être un repaire de chercheurs d’extrême droite !!) ou Apologie du casseur de Serge Roure, qui ne va pas franchement dans le sens de Sarkozy.

Serge Portelli fait courir cette rumeur parce que c’est plus glorieux de dire qu’on a été censuré par Sarkozy (ce qui, dans cette campagne tendue, avec cet ex ministre survolté, est parfaitement plausible) plutôt que de dire qu’on a été retoqué parce que le texte n’est pas bon (ce qui est très fréquent dans une maison d’édition, le métier d’éditeur consistant souvent à dire non). Nous avons publié en mai 2006 un livre de Serge Portelli, Traité de démagogie appliqué, un texte assez virulent sur le bilan de Sarkozy, nous n’avons pas jugé utile de republier un livre très semblable alors que les stocks du premier sont loin d’être épuisés : vous pouvez donc l’acheter pour la modique somme de 12 euros et vous pourrez constater que notre maison est peu complaisante à l’égard du candidat de l’UMP. Votre grand sens de l’observation vous fera également remarquer que nous avons dans notre catalogue Serge Portelli et non Nicolas Sarkozy.

J’ai certainement, comme vous le soupçonnez, de grandes lacunes professionnelles et intellectuelles, mais pas sur ce coup-là.

Hélène de Virieu
Editions Michalon

{mini}
Lire également :
Notes:

[1] Il devait être édité par les Editions Michalon.... qui vient d’y renoncer au dernier moment empêchant toute publication chez un autre éditeur avant les élections. _ L’éditeur Michalon a subi des pressions.
Cela est grave. Il faut diffuser ce document par Internet à un maximum de personnes.
L’auteur Serge Portelli est membre du syndicat de la magistrature. Son livre "Ruptures" dresse le bilan de Nicolas Sarkozy au Ministère de l’Intérieur.
Il faut que personne ne puisse dire "on ne savait pas...".
Il n’est pas trop tard, il n’est jamais trop tard