14126 articles - 12260 brèves

(2005) Spectacle musical "Pourquoi c’est toujours sur moi que ça tombe"

Mise en ligne : 23 February 2007

Texte de l'article :

"POURQUOI C’EST TOUJOURS SUR MOI QUE CA TOMBE !"

Paroles d’enfants détenus
Spectacle Musical pour voix et orchestre

Historique

La Compagnie Déviation initie en avril 2004, avec la tournée au Mexique de son spectacle Profession Voyageur, créé en 2001, le premier volet d’un projet artistique en partenariat avec l’Alliance Française et le festival de San Luis Potosí au Mexique.

De places en palenque, le spectacle arrive dans deux prisons : la prison pour adultes ; et la prison pour mineurs : sorte d’ internat peuplé d’adolescents éteints, en tout cas telle a été notre première impression. Sortis de cette représentation, nous avons mis tout en oeuvre avec Fréderic Davanture, directeur de l’alliance française de San Luis Potosi, afin de mettre en place des ateliers de pratique artistique pour ces adolescents. 

Nous avions juste dit oui lorsqu’ils nous ont demandé si nous voulions jouer notre spectacle dans cette petite prison pour mineurs à San Luis Potosi, au Mexique. Nous avions juste dit oui. Nous ne savions pas que ces enfants nous emmèneraient si loin.

On naît et tout va bien, puis la vie fait le reste. Elle nous façonne, elle nous polit, elle nous use, elle nous flétrit. Il nous faut beaucoup de force pour laisser surnager l’enfant qui se noie au fond du moi.
Pourquoi c’est toujours sur moi que ça tombe ! C’est l’histoire de ces enfants adolescents qui rencontrent le théâtre dans ce lieu insolite qu’est leur prison.

La musique pensée comme une vie, pure, claire à la naissance, s’assombrit avec le temps, avec la vie tout simplement.
Plus le temps passe et plus tout se défait. L’orchestre et la chorale au complet, vont s’étioler au fur et à mesure du spectacle. De moins en moins de monde, de moins en moins d’instruments. Puis le rythme, et la voix qui reste seule, comme un cri, un cri qui nous fait aimer la vie au delà de tout, un grand cri d’espoir.
Ce spectacle ponctué par des extraits des journaux des ados, relatera notre aventure mexicaine. Avec toutes les questions nous arrivant durant ces cinq semaines, pour lesquelles nous n’avons pas trouvé de réponses.
Barbara Boichot 
 
janvier 2005, les enfants de la prison de San Luis Potosi, Mexique.

Ateliers avec 23 adolescents de la prison de SLP conduits par trois membres de la Compagnie Déviation et Miguel Vazquez journaliste et animateur au centre pénitencier pour mineurs, Création du spectacle « Porque tengo ganas de llorar cuadro estoy feliz » joué pendant une semaine au théâtre de San Luis. Des Correspondances sont mises en place via Internet avec des élèves de collèges français (Corbigny et Sevran)

Ecriture et lecture : les correspondances

Durant notre travail avec les adolescents de la prison pour mineurs de San Luis Potosi, nous faisions écrire un journal à chacun des détenus. Ce journal restait entre eux et nous. Et les adolescents d’abord réticents , on prit ce temps d’écriture au fur et à mesure très à coeur. En premier lieu, pour le rare instant de solitude que leur donnait ce moment, ensuite pour la libération même que leur apportait l’écriture.
Petit à petit, leurs écrits ont été diffusés, tout d’abord comme “petit journal de bord” envoyé quotidiennement à ceux qui suivaient le projet en France ; puis telle une sorte de correspondance entre ces enfants détenus et sans contact avec l’extérieur, et des personnes en France que les textes des enfants avaient touchés, et des élèves des collèges de Corbigny et Sevran, qui leur répondait en Espagnol.
Ces écrits, témoignages, coups de gueule, coups de coeurs, ou appels au secours sont des mots précieux et chargés de sens.
Ils constituent la matière première du spectacle “Pourquoi c’est toujours sur moi que ça tombe ? “

Juillet 2005/ Décembre 2006 :
“Pourquoi c’est toujours sur moi que ça tombe !”
Création française pour Chœur et Orchestre :

Spectacle pluridisciplinaire original, « Pourquoi c’est toujours sur moi que ça tombe ! » est imaginé entre opéra et comédie musicale, témoignage d’une expérience d’échange culturel hors du commun.

Oeuvre pour chœur, voix et orchestre, le spectacle met en scène, en voix et en musique la parole des enfants détenus sur des compositions musicales d’Horia Surianu, compositeur et chef d’orchestre au conservatoire Erik Satie de Bagnolet, et un livret écrit Barbara BOICHOT, metteur en scène et intervenante en ateliers à Déviation avec l’aide de Miguel Vasquez, animateur à la prison de San Luis et traducteur des textes.

Direction et Composition, Horia Surianu,
Direction des Choeurs de Corbigny, Christian Joliveau,
Mise en Scène, Barbara Boichot,
La classe d’Orchestre du Conservatoire Erik Satie de Bagnolet (environ 30 musiciens),
La classe de quatrième du collège Noël Berrier de Corbigny (25 élèves),
Les élèves du Lycée d’enseignement général et technologique du Morvan de Château-Chinon
Pauline Touma et Paul Armendarez, chanteurs solistes professionnels,
Nicolas Gorge et Alain Mignon de la Compagnie Déviation
Miguel Vasquez, Récitant comédien Mexicain, et Françoise Rigal, comédienne.

Ce spectacle a déjà fait l’objet de huit représentations exceptionnelles.
Les 27 et 28 mai 2006 au théâtre du Samovar à Bagnolet (93)

le 03 juin 2006 concert d’ouverture des fêtes musicales de Corbigny (58).

Le 04 juin à Brinon sur Beuvron dans le cadre du festival des Petites Rêveries (58).

Les partenaires du projet

Au Mexique

-L’Alliance française de SLP en la personne de Fréderic Davanture, Directeur.
-Secrétariat de la Culture de l’Etat Mexicain (Roberto Vazquez et Eduardo Vazquez)
-Direction pour la prévention et la réadaptation sociale, Alfonso Machoa , Directeur, Alfonso Leal, Sous Directeur.
-Teresa Portales, Directrice au Consejo Tutelar de San Luis Potosi
-Rosana Perez, chargée des programmes “Arts et Culture”au sein des deux prisons de San Luis
-Théâtre Raul Gamboa, sous la direction de Gilberto Vazquez.
-L’Orchestre National de San Luis Potosi.

En France

-Le Conseil Général de la Seine-Saint-Denis.
-Le Conseil Général de la Nièvre.
-La DRAC Ile de France.
-La Ville de Bagnolet.
-Le Conservatoire Erik Satie
de la Ville de Bagnolet.
-L’Abbaye de Corbigny.
-La Ville de Sevran.

Le journal de bord du séjour à la prison de San Luis Potosi en janvier 2005 et les textes des enfants détenus sont consultables sur http://passeurs.net/ Rubrique Mexique- de Cercano a Lejano