14142 articles - 12260 brèves

Résumé : Les missions du Conseiller d’Insertion et de Probation auprès des Tsiganes incarcérés

Mise en ligne : 20 November 2006

Texte de l'article :

Résumé
Les missions du Conseiller d’Insertion et de Probation auprès des Tsiganes incarcérés

Les “ Gens du Voyage ”, les “ Tsiganes ”... Quel que soit le vocable utilisé, les fantasmes et les préjugés sont légions pour les qualifier. Loin de rendre une réalité sociale plus idyllique qu’elle n’est, apprendre à connaître ce peuple permet de dépasser les appréhensions. Et de se rendre compte que les clivages existant dans la société entre les Voyageurs et les sédentaires résultent d’incompréhensions ou d’ignorances.

Le cadre dans lequel s’expriment les tensions et les rancœurs, c’est celui des institutions, l’école en étant le plus bel exemple. Incompatibilité entre les attentes des sédentaires et les souhaits des Voyageurs ou bien incapacité de ces derniers à s’adapter à la vie en collectivité au sein de la société ?

L’étude précise du comportement des Tsiganes dans la société française ne permet pas de conclure à une inadaptation de ceux-ci à vivre en collectivité. D’autant que le maillage législatif qui encadre leurs déplacements et leurs modes de vie ne laisse que peu de place à une disparition des circuits de contrôles des pouvoirs publics. Et c’est à travers ces contrôles que l’on s’aperçoit que le discours qui met en exergue une délinquance presque culturelle chez les Tsiganes n’est pas crédible. Certes, il existe une délinquance chez les Voyageurs, aux facteurs explicatifs multiples, mais une analyse précise de ses différentes causes rend difficilement démontrable ce qu’une représentation très répandue décrit pourtant comme une fatalité inéluctable, une sorte d’évidence culturelle.

C’est à la lumière de tous ces éléments que le Conseiller d’Insertion et de Probation se doit d’aborder les détenus issus des communautés des Gens du Voyage. Ces derniers, forts de leurs expériences héritées des multiples confrontations avec des sédentaires, s’adaptent assez aisément à l’incarcération, même si celle-ci reste synonyme de souffrance. C’est à partir des ressorts de ces adaptations que les missions du Conseiller d’Insertion et de Probation peuvent se développer. Ces missions doivent nécessairement prendre en compte les spécificités des Voyageurs, au risque de voir l’insertion de ces derniers devenir un prétexte à une assimilation culturelle, qui imposée à une population qui la rejette, produira des conséquences très néfastes. La prévention de la récidive et des actes délictuels chez les Tsiganes nécessitent un tel positionnement professionnel.