14126 articles - 12260 brèves
> Edito

Seul

Mise en ligne : 21 August 2006

Texte de l'article :

Seul

Allongé sur son lit, le visage blème.

Il est là, silencieux, le regard fixé sur le plafond, les yeux vides.

Ses bras le long du corps, les poignets tournés vers le ciel .

A la base de ses poignets un filet de sang s’est écoulé, il reste un ruban rouge coagulé ; sous ses mains, deux petites flaques d’un liquide visqueux et rosé, se sont amassées dans un creux de la couverture.

C’est le silence, rien ne bouge. Il semble attendre, attendre quelque chose qui ne viendra plus, qui ne viendra pas.

Devant la porte un homme vêtu de bleu, interdit toute entrée. Personne ne doit le voir c’est l’ordre qu’il a reçu.

Des hommes, ombres de leur propre ombre, déambulent dans le couloir ; ils essaient de voir , de le voir, un seul instant, une seule image de lui.

Ils sont anxieux, il leur semble que quelque chose leur échappe, un morceau de leur vie, une part de l’image qu’un ami pouvait leur renvoyer, un bout de leur existence.

Il était des leurs, il vivait avec eux , il souffrait avec eux, il avait eu une vie, il y a longtemps, très longtemps, trop longtemps, beaucoup trop longtemps.

Il y a quelques années il a vécu ; un jour une erreur : alors le pays l’a puni, le pays ne voulait plus le voir, ce pays l’a enfermé.

Il a eu une vie, il a connu l’amour, il a eu des êtres qui l’ont aimé, il a aimé.

Aujourd’hui c’est le silence, il est parti seul, personne auprès de lui, personne pour lui tenir la main, aucun être qu’il a aimé.

Peut-il dire que personne ne l’aime ?

Il y a sans doute, quelque part, une personne qui l’aime, une personne qui pleure, une personne qui aurait voulu le serrer dans ses bras. Il y a sans doute une personne qui pleure en silence.

Cela faisait longtemps, trop longtemps que la prison avait transformé sa vie, il avait cette impression de n’être qu’une ombre sur un mur gris.

Aujourd’hui dans le silence et l’indiférence il est parti ...

Seul ...

Aujourd’hui il a choisi la liberté.

Silence.

Juillet 2006 J.F. Dudoué

jdudoue@free.fr