14142 articles - 12260 brèves

Documents associés :

Document en format word

Type : Word

Taille : 30.5 kb

Date : 26-07-2006

(2006) Demande d’intervention à la DASS Paris auprès de la MA de la Santé

Mise en ligne : 26 July 2006

Texte de l'article :

 Direction de la prévention des affaires sociales
et sanitaires de Paris
17, rue de Tocqueville
75017 Paris

Saint Maurice, le 24 juillet 2006

Madame, monsieur,

Suite à l’intervention dans les médias de certains de vos porte-parole, à propos de la prévention de la canicule chez les personnes les plus fragiles, je viens attirer votre attention sur la situation délétère que subit actuellement mon fils Cyril Khider à la prison de la Santé.

Lors d’une visite dans cet établissement, la sénatrice madame Alima Boumédiene Thiery a rencontré le médecin chef de cette maison d’arrêt qui lui a déclaré qu’il était expressément CONTRE le maintien de mon fils Cyril à l’isolement alors que ce dernier est malade.
Quant à la directrice, elle refusé de reprendre les motifs fallacieux et éhontés de ses précédents confrères pour justifier le maintien de mon fils dans cet isolement inhumain.

Je tiens à préciser que mon fils Cyril est présumé innocent puisque non jugé et que cet isolement contesté par les médecins de l’établissement est entrain de le tuer.
Mes conseils et moi avons déposé un recours contre cet isolement arbitraire et sommes prêts, avec l’aide de différentes associations, à aller devant la cour Européenne des droits de l’homme pour dénoncer ces actes de torture systématiques et constants ainsi que leur cohorte de traitements inhumains et dégradants qui leur sont assortis.

L’isolement de la prison de la santé présente un réel problème de mise en danger de la vie d’autrui puisqu’à cause des nombreux grillages et barreaux qui valent à la France des condamnations régulières par la cour Européenne, ni l’air ni la lumière du jour ne peuvent pénétrer dans la cellule ou dans les minuscules cours de promenades qui ressemblent à des clapiers à lapins dignes de Louis XI.
Ces tristes cages n’ont d’autre but que briser ou tuer les personnes qui y sont retenues.

Je rappelle que la canicule est un facteur hautement aggravant et que l’air se raréfie lorsque la température atteint des sommets comme c’est le cas actuellement.
Je précise que le vasistas censé apporter un peu de lumière ou de fraîcheur, se situe à environ 2,60 m du sol, s’ouvrant d’à peine quelques centimètres ne permettant pas de passer le poignet,
par son entrebâillement, qu’en outre il comporte deux couches de plexiglas, deux couches de barreaux ainsi que deux couches de grillage. Comment dans de telles conditions peut on espérer respecter les vies humaines ?
Je vous demande de bien vouloir prendre en compte les doléances de mon fils qui se meurt dans l’indifférence quasi générale.

Pascal Clément notre ministre de la justice conforte ainsi sa prise de position radicale et déterminée pour la peine de mort, position qu’il avait défendue bec et ongles en 1981 contre l’abolition de celle ci par monsieur François Mitterrand.
Force est de constater que monsieur Clément se place au dessus des lois en appliquant cette forme de torture démocratique conduisant à une mort programmée dans l’opacité concentrationnaire de nos prisons et des quartiers d’isolement qui leur sont dévolus.
Madame Alima Boumédiene Thiery a saisi la CNDS et Pascal Clément, dans le cadre de sa fonction de parlementaire, pour attirer leur attention sur l’urgence liée à cette inhumaine situation.

Je vous demande donc, de bien vouloir aller visiter la cellule d’isolement de la santé où se trouve mon enfant, afin de constater que ni l’air ni la lumière du jour ne peuvent pénétrer dans son enceinte ce qui constitue un traitement inhumain et dégradant ainsi qu’un acte de barbarie caractérisé

D’autre part, je vous demande de bien vouloir entrer en contact avec le médecin chef de la prison de la Santé, puisque ce dernier a pris le parti de s’opposer au maintien de mon fils malade à l’isolement, alors qu’il se meurt dans une boite grillagée et quasi hermétique qui n’a d’autre fonction que servir de cercueil...

D’ores et déjà je vous remercie de prendre en compte la réalité de cette situation hautement mortifère puisque le pronostic vital est engagé, ainsi que la notion d’urgence qui en découle.

Je vous prie d’agréer, madame, monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

 Mademoiselle Charles-Catherine
1, allée des Erables
94410 Saint-Maurice
Tel : 06 68 84 47 31 
Courriel : catherine-2005@hotmail.fr 

Pour copie en direction :

De la CNDS
Monsieur Xavier Bertrand ministre de la santé
Cour Européenne des Droits de l’Homme à Strasbourg
Centre des Droits de l’Homme à Genève
Monsieur Delevoye médiateur de la république
Monsieur Pascal Clément ministre de la justice
ACAT France
Madame Dominique Voynet présidentiable (verts)
Madame Alima Boumédiene Thiery sénatrice (verts)