14126 articles - 12260 brèves
> Edito

COLONISATEURS.

Mise en ligne : 18 June 2006

Texte de l'article :

COLONISATEURS.

« Ils ont pillé, ils ont brulé. Ils ont tué nos derniers nés. Les soldats nous ont enchainés. Les planteurs nous ont achetés ».

C’était il y a bien longtemps ; c’était ...Hier ; c’est aujourd’hui. C’est le carnet Noir. C’était l’Afrique.

C’est aujourd’hui nos prisons, mais cela a toujours été les prisons. Ils s’en allaient entassés dans les soutes des bateaux, les chevilles enserrées de lourdes chaines ; ils étaient hués, honnis par la foule. Ils allaient construire des routes, dans de terribles pays ; parce qu’ils avaient volé du pain. Ils seraient libérés sur place, mais sur place ils seraient libre.

Aujourd’hui, ils sont entassés dans à peine neuf mètres carrés, aujourd’hui ils travaillent pour un salaire de misère, exploités. Aujourd’hui sur toute cette planètte ils ne seront plus jamais libres.

Aujourd’hui comme hier ils n’ont aucun droit sauf celui de se taire. Aujourd’hui comme hier ils peuvent être abaissés, amoindris, calomniés car ils ne sont rien.

Mais on exige qu’ils soient bien, qu’ils deviennent des citoyens, tout en les cassant. Ils ne construiront plus de vie, ils n’auront plus de projet, sinon que celui d’exister, de vivoter. Ils auront à jamais au fond du cœur la marque du paria. Ils auront à jamais ce silence, cette tristesse au fond des yeux, même s’ ils vous font croire qu’ils sont à présent heureux.

Et si la justice leur dit : « dès que vous aurez payé vous serez libres », elle ment. Cette liberté sera pour la fin de leur vie une utopie.

Il y aura les silences, les non-dits. Il y aura la souffrance. Il y aura les images qui viennent parfois peupler leurs nuits.

Il y a le silence, le silence, le silence. Il n’aura plus la paix. Il n’aura plus son mot à dire. Il sera toujours rien.

Son combat sera celui de Don Quichotte.

Jean-François Dudoué Juin 2006 maurice_12_j@yahoo.fr