14126 articles - 12260 brèves

(2006) Population sous écrou au 1er janvier 1975 et 2006

Mise en ligne : 19 June 2006

Texte de l'article :

Au 1er janvier 1975, 26 032 personnes sont sous écrou (France métropolitaine), ce qui représente un taux de détention de 49,5 détenus pour 100 000 habitants. La proportion de femmes est de 2,7 %. 18 % des détenus sont étrangers, les 2/3 d’entre eux étant africains. A cette date, on recense 721 mineurs écroués. La proportion de prévenus est alors de 50 % (détenus n’ayant pas fait l’objet d’une condamnation définitive). Les prévenus se répartissent selon la procédure de la façon suivante : 74% en cours d’instruction, 12% en attente de comparution, 11% en appel ou pourvoi et seulement 2,8% en procédure rapide (à l’époque les flagrants délits). 

Pour ce qui est des condamnés, 49% purgent leur peine pour vol (délit), vient ensuite le vol qualifié (9%), l’homicide volontaire (9%), les coups et blessures volontaires (6%), le viol ou autre attentat aux mœurs (5%), les infractions à la législation sur les stupéfiants n’étant pas alors isolées dans les statistiques (proportion estimée à quelques pourcents). 

38 % des détenus condamnés purgent alors une courte peine (de moins d’un an), 36 % une peine intermédiaire (1 an à 5 ans) et 26 % une longue peine (5 ans et plus). La population compte 185 condamnés à perpétuité. Le flux d’entrées en détention s’est élevé, pour 1975, à 77 117, la durée moyenne de détention étant de 4,3 mois.

Trois décennies plus tard, au 1er janvier 2006, on compte 55 566 personnes sous écrou (métropole), soir 91 détenus pour 100 000 habitants, dont 3,7 %, 20 % de détenus étrangers, (la moitié africains. On compte 659 mineurs écroués. La proportion de prévenus est de 33 %. Ils se répartissent en : 70% en cours d’instruction, 13 % en attente de comparution, 7,5% en appel ou pourvoi et 9,5 % en procédure rapide (comparution immédiate). 

21% des condamnés purgent leur peine pour viol et autre agression sexuelle, viennent ensuite les coups et blessures volontaires (18%), le trafic de stupéfiants (14%), le vol qualifié (10%), l’homicide volontaire (9%) et le vol-délit (7,5%).

31 % des condamnés purgent une peine de moins d’un an), 33 % d’un an à 5 ans et 36 % une peine de 5 ans et plus). On compte 508 condamnés à perpétuité. 

Source : Direction de l’administration pénitentiaire
« Statistique trimestrielle de la population prise en charge en milieu ferme ».