14129 articles - 12260 brèves

(2006) Tuberculose : les personnes vivant en milieu carcéral sont les populations les plus touchées

Mise en ligne : 25 March 2006

Texte de l'article :

Journée Mondiale de la Tuberculose
22/03/2006 - 15h54

A l’occasion de la Journée Mondiale de la tuberculose qui se tient aujourd’hui, le Comité contre les Maladies Respiratoires rappelle dans un communiqué que cette maladie, véritable fléau dans la première moitié du 20ème siècle, n’est toujours pas éradiquée en 2006. Depuis 5 ans, la France compte chaque année 6 000 nouveaux cas de tuberculose (soit 10,5/100 000 habitants), et 700 décès attribués à cette maladie.

Les grandes métropoles, à commencer par Paris, sont les plus touchées. Ainsi, la capitale enregistrait en 2002 une incidence de 54,1/100 000 habitants, soit 5 fois la moyenne nationale. Les personnes précarisées, et plus particulièrement les sans-abris, les personnes migrantes provenant de pays à forte endémie, les personnes séropositives (5 à 7% des personnes atteintes de la tuberculose sont séropositives) et les personnes vivant en milieu carcéral sont les populations les plus touchées ; depuis plusieurs années en outre, cette tendance s’aggrave, avec une augmentation inquiétante du nombre d’infections et de maladies tuberculeuses dans ces groupes à risque.

Rappelons que la tuberculose est une maladie infectieuse due à une bactérie nommée bacille de Koch (BK). La tuberculose est contagieuse : le BK est transporté dans les gouttelettes de salive et dans les crachats, et reste en suspension dans l’air. Les atmosphères confinées, la promiscuité sont donc propices au passage du bacille d’un individu à un autre. La forme pulmonaire avec toux, fièvre vespérale, fatigue et amaigrissement est la forme clinique la plus fréquente. Le traitement consiste en la prescription de plusieurs antibiotiques, pendant plusieurs mois ; c’est un traitement contraignant, avec des risques d’effets secondaires, en particulier hépatiques.

Il existe un vaccin contre la tuberculose : le BCG, obligatoire en France avant 6 ans. La vaccination protège les sujets à plus de 80% pendant plus de 15 ans.

Source : Santé AZ