14126 articles - 12260 brèves

Transparences sous les tropiques (communication interasso au sujet du rapport du CPT sur l’Ile de la Réunion)

Mise en ligne : 13 December 2005

Dernière modification : 15 August 2010

Texte de l'article :

TRANSPARENCE SOUS LES TROPIQUES

Le 12 décembre 2005

Du 13 au 22 décembre 2004, le Comité européen pour la prévention de la torture (CPT) s’est rendu à l’Ile de la Réunion. Il a visité plusieurs établissements pénitentiaires et locaux de garde à vue.

Les organisations signataires s’étonnent du retard mis par le gouvernement français à autoriser la diffusion du rapport que le CPT lui a remis depuis plusieurs mois.

Cette rétention d’informations témoigne du manque de volonté du gouvernement français de faire preuve de la plus grande transparence concernant le fonctionnement des prisons et des commissariats dans les départements d’Outre mer. Manque de volonté que le Comité contre la torture des Nations unies (CAT) a souligné dans ses recommandations du 25 novembre dernier.

Que se passe-t-il dans l’Ile de la Réunion ? Ce rapport dévoile-t-il une situation catastrophique dans les lieux de privation de liberté ? L’absence d’informations fait naître des doutes et suspicions quant au contenu du rapport du CPT et des situations qui y sont décrites.

C’est pourquoi les organisations signataires encouragent vivement la France à respecter ses engagements internationaux en matière de lutte contre la torture et les mauvais traitements en autorisant dans les plus brefs délais la diffusion du rapport du CPT.

Signataires : ACAT-France (Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture), AFC (Association Française de Criminologie), ANVP (Association nationale des Visiteurs de prison) Ban Public Association pour la communication sur les prisons et l’incarcération en Europe, DES MAINTENANT en Europe, GENEPI (Groupement Etudiant National d’Enseignement aux Personnes Incarcérées), LDH (Ligue des Droits de l’Homme), PCF (Parti Communiste), SM (Syndicat de la Magistrature), SNEPAP-FSU (Syndicat National de l’Ensemble des Personnels de l’Administration Pénitentiaire), UGSP-CGT (Union Générale des Services Pénitentiaires).

Communiqué envoyé lundi 12 décembre à M. de Villepin, Premier ministre, M. Clément, garde des Sceaux et M. Sarkozy, ministre de l’Intérieur

Contact : Benoît Narbey ACAT-France
7, rue Georges Lardennois - 75019 Paris - 01 40 40 74 09 benoit.narbey@acat.asso.fr