14142 articles - 12260 brèves

Documents associés :

Type : JPEG

Taille : 57.8 kb

Date : 23-10-2005

Nanon McKewn Williams "Tenir debout, Still Surviving"

Mise en ligne : 28 October 2005

Texte de l'article :

Tenir debout (Still Surviving) de Nanon McKewn Williams
Traduction de Karima Khouya
 
 
 Les hommes qui plongent
Extrait de la préface de Christian Salmon

Incarcéré après une rixe entre dealers et à la suite d’un procès entaché de multiples irrégularités (faux témoignages, expertises balistiques fabriquées, incompétence du défenseur commis d’office...) Nanon Williams est condamné en 1995 à la peine capitale et sombre à 17 ans dans l’enfer du couloir de la mort. Lors de son arrivée, menotté et enchaîné, il a juste le temps de lire sur le portail de l’unité Ellis :« Bienvenue dans le couloir de la mort ». Cela ne s’invente pas ! Nous sommes au Texas sous le règne d’un certain G. W Bush.
À cette époque, le monde n’a pas encore eu connaissance des photos des prisons américaines en Irak ni du bagne tropical de Guantanamo, mais ce qui attend le jeune Williams n’a rien à leur envier. Jacques Derrida le rappelait dans un texte écrit en 1995 pour le plus célèbre des condamnés à mort américains Mumia Abu Jamal : « Le système carcéral (du couloir de la mort) se développe aux Etats-Unis à un rythme incomparablement supérieur à celui de tous les autres pays du monde ; près de 3.000 personnes y attendent la mort par pendaison, électrocution, chambre à gaz, injection létale ou peloton d’exécution... Amnesty International nous rappelle que certaines prisons américaines, par exemple au Colorado, sont parmi les plus inhumaines du monde (automatisées, robotisées, soustraites à tout contact humain, jour et nuit sous surveillance électronique ; de vrais camps de la mort). »

En 1995, l’année même où Nanon Williams est condamné à mort, le Parlement International des écrivains avait pris la défense de Mumia Abu Jamal dont l’ordre d’exécution venait d’être signé. Je me souviens de la lettre qu’il nous avait adressée dans laquelle il expliquait comment il s’efforçait de résister par l’écriture à l’extinction de toute forme de vie dans le couloir de la mort. « Le simple fait que j’écris révèle l’échec total de leur tactique d’intimidation, comme le révèle aussi le simple fait que vous lisiez. » Et il terminait sa lettre par ces mots qui résonnaient comme une injonction et un espoir : « Write on ! Continuez à écrire ! » On voudrait penser que le Write on ! de Mumia n’a pas été vain et qu’il s’est transmis comme un relais ou un talisman de cellule en cellule au sein de cet immense et encore méconnu labyrinthe qu’est le couloir de la mort américain. En tout cas le jeune Nanon Williams l’a entendu et l’a fait sien.

Parution : octobre 2005
Graphisme et mise en page : Docteur Pêche
Imprimé sur papier recyclé
ISBN : 2-9518577-3-X / EAN : 9782951857735
Prix de vente public : 18€