14129 articles - 12260 brèves

10/06 Mme Zaidi au JAP

Mise en ligne : 4 July 2002

Texte de l'article :

Calais le 10/06/02
de Madame Zaidi Sylvette

à Madame Le Juge d’Application des Peines
Madame Desmoulins de Saint Omer (62)

Madame Desmoulins,

Je vous fais ce courrier qui j’espère sera pris en considération de votre part. Pour mon fils Méhdi Duquenoy, né le 26.10.78, détenu au Centre pénitentiaire de Longuenesse sous le numéro d’écrou 9847, je voudrai savoir si c’est normal que le centre ne m’a pas prévenu le 7.06.02 que mon fils a tenté de se pendre. Il en ait allé de quelques secondes puisque mon fils a été transporté à Helfaut. Il a une peine à faire mais il y a à quelques semaines, à quelques jours, il se coupe le bras en deux fois, quelques jours après il tente de se pendre. A quelques secondes près, je n’avais plus de fils. Pourtant il y a environ deux mois, je l’ai vu au parloir dépressif car je connais bien mon fils, j’ai même écris au Centre pénitentiaire pour demander s’il pouvait lui faire rencontrer un docteur. Avec ça, j’ai bien prévenu qu’il était suicidaire avant tout les tentatives de mon fils, ce n’est pas d’aujourd’hui. Mais je pense que je n’ai pas été entendue. Je sais Madame Le Juge que Méhdi a une peine à faire mais c’est avant tout un être humain et moi je suis sa mère.
Cela fait environ deux mois que Méhdi m’avait dit qu’il y avait du personnel du Centre qui n’était pas bien avec lui. Mais je ne l’ai pas pris au sérieux. J’ai juste pris à cœur de ce que je m’étais aperçue " sa dépression ". Je m’étais même permis de téléphoner au centre au service médical pour parler de l’état de mon fils.
Si j’ai été écoutée, je ne crois pas. Enfin ! Je me fais beaucoup de soucis pour son état de santé. Je sais aussi que c’est vous la Juge. J’ai fais un papier d’hébergement à mon fils, j’ai été convoqué à la police, il y a plusieurs mois. Méhdi a demandé des permissions et elles ont été refusées. Je pense pourtant qu’une permission lui ferait du bien. Pour cela Madame La Juge, s’il avait une permission, je prends toute ma responsabilité de le prendre en charge, de le faire rencontrer le docteur et de le ramener au centre à l’heure. Il pourra reconnaître son fils de 3 semaines et 24 heures. Mais seule vous êtes la Juge et je le sais.

Merci de votre compréhension.

Veuillez recevoir mes plus respectueuses salutations les plus distinguées.

Madame Zaidi