12898 articles - 11939 brèves

Mise en ligne : 1er octobre 2004

Dernière modification : 26 octobre 2004

Texte de l'article :

M. XXXXXXXXXX
Ecrou *
Centre de Détention de YYYYYY

Suivi par : M. ZZZZZZZ, Conseiller d’Insertion et de Probation

DOSSIER DE DEMANDE
DE LIBERATION CONDITIONNELLE

A l’attention de Monsieur le Juge WWWWWW,
J.A.P. près le Tribunal de Grande Instance de *

- Date- 

INTRODUCTION

Monsieur le Juge,

Incarcéré depuis juin * et condamné à une peine d’emprisonnement de *ans au titre de l’article xxxxxxxxx du CPP, je souhaite aujourd’hui faire valoir une demande de libération conditionnelle.

Je pense en effet être aujourd’hui en possession d’éléments me permettant de postuler raisonnablement à une libération conditionnelle. Mon futur se construit et la part d’incertitude relative à mes conditions de retour dans la société diminue, comme ce dossier espère le faire apparaître.

Ce document évoque les questions de :
- Ma condamnation et mes responsabilités
- Le suivi psychologique
- L’hébergement à ma sortie de prison
- La poursuite de mes études
- Mon retour à l’emploi

En annexe nous mettons à votre disposition les pièces justificatives relatives à chacun de ces différents points.

SUR LA QUESTION DE
MES CONDAMNATIONS AU PENAL ET AU CIVIL

J’ai pleinement reconnu ma culpabilité et ai accepté d’emblée ma condamnation.

Conscient de mes responsabilités, j’ai fait de mon mieux pour les assumer, comme en atteste le fait que je me suis acquitté de la dette auprès des parties civiles.

 ? cf. annexe A : courrier du Fond de Garantie en date du *

Je sais bien que l’acceptation de ma culpabilité et mon amendement ne passent bien évidemment pas seulement par le règlement des parties civiles, qui fut néanmoins pour moi un apaisement, mais par un suivi psychologique, qui me semble indispensable, même après ma libération (cf. chapitre suivant).

SUR LA QUESTION DE
MON SUIVI PSYCHOTHERAPIQUE

J’ai entamé ma psychothérapie en mois* année, juste après le décès de XXXXXXX, et donc avant toute injonction judiciaire, pour répondre à un besoin personnel.

J’ai poursuivi ces soins sans discontinuer durant ma détention.

 ? cf. annexe B : attestation de Mme YYYYYYY, psychologue clinicienne à la M.A. de Fresnes, en date du *
 ? cf. annexe C : attestation de Mme ZZZZZZZ, psychologue au C.D. de Ggggggg, en date du *

J’envisage de poursuivre ma psychothérapie dehors, en l’occurrence avec le praticien que je consultais avant mon incarcération, le Psychiatre SSSSSSSS. Ceci était convenu entre nous au moment de mon incarcération et m’a été confirmé depuis. Le Dr Sssssssss est prévenu et tout à fait prêt à m’accueillir de nouveau à ma sortie de prison.

 ? cf. annexe D : courrier du docteur Ssssssssssss en date du *

SUR LA QUESTION DE
L’HEBERGEMENT

J’aspire à retrouver au plus vite mon autonomie, et notamment un appartement personnel. Compte tenu des conditions du marché immobilier parisien, une période de recherche de quelques semaines est néanmoins à prévoir.

Je me suis donc entendu avec mes parents pour retourner habiter chez eux dans un premier temps. Ils tiennent ma chambre à ma disposition.

Il est entendu pour eux comme pour moi que cette solution n’est que provisoire.

 ? cf. annexe E : attestation d’hébergement de mes parents

Un ami propriétaire d’un F4 dans le XXème arrondissement s’est par ailleurs également proposé spontanément de m’héberger puisqu’il possède actuellement une chambre disponible. Cette offre constitue une seconde option, même si elle n’est pas pour le moment à l’ordre du jour.

SUR LA QUESTION
DE MES ETUDES

J’ai repris mes études durant ma détention afin de mettre ces années à profit.
 ? cf. annexe F : curriculum vitae (mise à jour : date

J’en ai aujourd’hui accompli une partie conséquente et il serait regrettable de ne pas mener ce cursus à son terme.

SUR LA QUESTION DE
MON RETOUR A L’EMPLOI

Je bénéficie à ce jour d’une offre pour un emploi de xxxxxxxxxxxxx en CDI au sein de la société YYYYYYYY. Cette promesse d’embauche représenterait pour moi une opportunité exceptionnelle de renouer avec le monde professionnel, de retrouver des savoir faire laissés en sommeil durant ma détention et bien sûr d’acquérir de nouvelles compétences.

 ? cf. annexe H : contrat de travail de la société YYYYYYYY

Je pense utile de passer par une phase de transition qui m’assure un retour à la vie civile progressif. Cet emploi pourrait assumer cette fonction.

Je ne peux dire aujourd’hui quelle sera la suite et si ça se trouve je ferai ma carrière chez cet employeur. Cependant, mon projet a priori est de rejoindre le secteur de l’enseignement et de la recherche en gestion. C’est la raison pour laquelle j’envisage de faire de mon mieux pour achever ma thèse de doctorat.

EN GUISE DE CONCLUSION...

A travers ces quelques pages, j’ai essayé de vous éclairer non seulement sur mon avenir mais encore sur la façon dont je le vois.

A mes yeux, les démarches que j’ai entrepris me semblent témoigner des "efforts sérieux de réadaptation sociale", pour reprendre les termes de l’art. 729 du CPP.

Je ne perds pas de vue que vous en êtes le seul juge et vous en laisse avec confiance l’entière appréciation.

Je vous prie d’excuser le caractère un peu sec et administratif de cette présentation, mais ai souhaité vous communiquer le maximum d’informations, de la manière la plus synthétique. J’aimerais vous assurer de tous mes efforts, tant pour organiser ma réinsertion, que pour achever le travail sur moi-même, consécutivement au drame dont j’ai été l’auteur.

Lieu,Date
Xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

ANNEXES

Liste des annexes

Annexe A : courrier du Fond de Garantie en date du *
Annexe B : attestation de Mme Xxxxxxxxxxxxxxx, psychologue clinicienne à la M.A* en date du *
Annexe C : attestation de Mme Yyyyyyyyyyyyy, psychologue au C.D. de Bbbbbbbbb, en date du *
Annexe D : courrier du Docteur Sssssssssssss, psychiatre à Paris, en date du *
Annexe E : attestation d’hébergement de mes parents
Annexe F : curriculum vitae (mise à jour :*)
Annexe G : note de M. Pppppppppppppp en date du *
Annexe H : contrat de travail de la société Nnnnnnnnnnnnn

 Si l’employeur souhaite garder secret votre passé du reste du personnel, vous pouvez joindre une note comme celle-ci :

NOTE ADDITIONNELLE

Monsieur le Juge,

J’attire votre attention sur le fait que mon futur employeur M. XXXXXXXXXXXX, est le seul, en sa qualité de gérant de la s.a.r.l. YYYY, à connaître ma situation pénitentiaire.

Il tient à ce que le fait que je sorte de prison reste confidentiel.

Il m’a donc chargé de vous demander de veiller à ce que l’enquête au sein de son entreprise soit faite avec discrétion.

Vous remerciant par avance de prendre sa demande en considération,

Cordialement,

M. YYYYYYYYYY