14142 articles - 12260 brèves

Plus de visite pour Joelle Aubron, militante d’Action Directe, car transférée à l’hopital

Mise en ligne : 13 March 2004

Dernière modification : 15 August 2010

Texte de l'article :

Paris le 12 mars 2004
Communique du collectif Ne laissons pas faire !

Joelle Aubron, militante d’Action Directe incarceree depuis 1987, a ete conduite au CHU regional de Lille pour des examens de sante samedi dernier (6 mars). Ni ses parents, ni ses amis, ni ses co-detenues n’ont ete tenus au courant par l’administration penitentiaire.

Bien plus, c’est une camarade s’est presentee au parloir du CD de Bapaume dimanche dernier, et qui s’est vu signifier une fois sur place que ce parloir etait annule qui a donne l’alerte. Il aura fallu pres d’une semaine de demarches aux parents de Joelle pour apprendre vers quel hopital elle avait ete transferee.

Aujourd’hui (vendredi 12 mars), le commissariat central de Lille a refuse tout droit de visite a l’hopital pour les parents de Joelle Aubron. Cette decision est non seulement arbitraire, mais aussi totalement illegale. En effet , en termes de droit, seul le Procureur a la capacite d’autoriser ou non la transformation des droits de visite au parloir en droit de visite a l’Hopital.

Que cache cette pression policiere illegale ? Nous craignons que, dans le contexte actuel de paranoia securitaire, Joelle Aubron soit soumise a des mesures d’entravement exceptionelles. Rappelons - et ce n’est qu’un exemple parmis tant d’autres - que le mois dernier, une prisonniere fut entravee a son lit lors de son accouchement. Nous ne faisons aucune confiance aux propos "rassurants" de l’administration penitentiaire et des services de police. Nous exigeons de pouvoir nous rendre compte par nous-memes des conditions de detention de Joelle Aubron au CHU de Lille.

En consequence, le collectif Nlpf ! exige que la Chancellerie debloque immediatement les droits de visite des parents, amis et camarades de Joelle Aubron qui disposent d’un permis de visite au parloir. Le collectif Nlpf ! exige que toute la lumiere soit faite sur la situation medicale de Joelle Aubron et que son dossier soit transmis au medecin de son choix. Nous n’accepterons pas que - comme ce fut le cas pour Nathalie Menigon - le dossier medical de Joelle Aubron soit tenu secret et ne soit que partiellement transmis aux medecins qui suivent son dossier.

Collectif Nlpf !

e-mail : Nlpf@no-log.org
Courrier : NLPF c/o LPJ, 58 rue Gay-Lussac 75005 Paris

Signer la petition "Liberte pour Nathalie Menigon"
http://www.prison.eu.org/article.php3?id_article=4482