14126 articles - 12260 brèves

Moktar : actuellement incarcéré au CD de Château-Thierry

Mise en ligne : 23 May 2002

Dernière modification : 15 May 2005

Texte de l'article :

Mokhtar
Prison de CHATEAU-THIERRY
      1er mai 02

L’Envolée,

Bonjour : Etant actuellement incarcéré au CD de Château-Thierry, je me permets de vous écrire afin de vous demander s’il vous serait possible de recevoir votre journal gratuitement car malheureusement je n’ai pas les moyens de payer l’abonnement. J’ai un ami qui vient d’arriver de Clairvaux et c’est grâce à lui que je connais l’Envolée.

Je vous écris aussi parce que je suis une victime de la « double peine ». J’ai été condamné à 2 peines, une de 3 ans et une autre de 18 mois pour vol aggravé et en 2001 le préfet de l’Aube a demandé mon expulsion du territoire français car d’après lui je suis un danger pour la société, il n’a pas pris en considération que toute ma famille est en France depuis 1981 est une fratrie de 7 enfants je suis « heureusement » la seule brebis galeuse. Jamais personne dans ma famille n’a eu de problème avec la justice, le pire c’est que j’ai un enfant français qui est né à Chalons en Champagne et qui vit avec sa maman Sandrine, comment peut-on encore dire que la France est le pays des droits de l’homme alors qu’ils veulent priver mon enfant de son papa et inversement, comme dans votre journal j’ai lu que vous dénoncez les dysfonctionnements en particulier sur la double peine je me suis dit que vous écrire est une bonne idée.

Comme disait un avocat connu, malheureusement 80% des détenus ne connaissent pas leurs droits, d’après l’ordonnance de 1945 sont inexpulsables les personnes vivant sur le territoire français depuis plus de 15 ans, les personnes étant mariées avec un français ou une française et surtout les parents d’enfants français, je correspond à tous ces « critères », mais bon ... J’ai effectué plusieurs recours à ce jour, Troyes, Amiens, Douai, le Ministre, mais mes requêtes ont toutes été rejetées. Là, j’arrive à la fin de ma peine, avec les remises de peine je serai libérables en juillet 2002 et au pire des cas s’il se passe quelque chose de grave ça sera en octobre 2002 et je m’inquiète vu les gros problèmes d’insécurité, la montée au 2ème tour des présidentielle de l’extrême droite, (pour ne pas citer le parti), et surtout comment sont considérés les étrangers ici. J’ai reçu le soutien de plusieurs associations comme l’ACAT, la CIMADE, et mon grand frère contacte actuellement la LICRA.

Je suis né le 19 septembre 1978 à Frend en Algérie et je suis arrivé en France en 1981. J’y ai suivi toute ma scolarité jusqu’en BEP, j’ai travaillé en tant qu’animateur dans une compagnie de théâtre, c’est juste à la fin de mon contrat d’animateur qu’ont commencé mes problèmes de justice, mauvaises fréquentations, alcool etc ...
J’ai été incarcéré le 29.06.1998, à Châlons et ensuite j’ai été transféré dans l’Aube et c’est à Clairvaux le 16 mars 2001 que je suis passé en COMEX (commission d’expulsion) qui ont donné un avis favorable et c’est le 28 06 2001 que le ministre à décidé de m’expulser.

Si je vous écris c’est pour avoir un soutien de votre part et vous demander quel comportement dois-je adopter une fois que les services de police m’emmèneront au centre de rétention, grève de la faim ? Mutilation ? Je suis prêt à tout pour ne pas me faire expulser en Algérie, personne ne m’attend au pays, pas de famille, pas d’amis, pas de soutien ni social ni rien.

Veuillez m’excuser pour les fautes d’orthographe, cela m’a fait grand plaisir de vous écrire.

En attendant de vous relire, je vous adresse ma plus grande considération.

Très respectueusement,

Mokhtar.