14142 articles - 12260 brèves

Préface de Marylise Labranchu

Guide du travail auprès des mineurs en détention

Mise en ligne : 28 October 2003

Dernière modification : 28 November 2003

Texte de l'article :

Préface

L’accompagnement de la prise en charge des mineurs détenus fait partie des missions les plus complexes auxquelles l’administration pénitentiaire doit faire face. Pour ce faire, elle s’est interrogée sur ses pratiques professionnelles de façon pragmatique, empirique et exemplaire pour inventer des réponses originales.

Il est apparu que pour améliorer de façon durable et généralisée la prise en charge des mineurs détenus, ces acquis devaient être valorisés, capitalisés et formalisés.

En effet, dans un même temps, le ministère de la Justice a obtenu des moyens importants pour la prise en charge des mineurs incarcérés, en matière d’équipements et de postes de personnels de surveillance (208 entre 1998 et 2000).

En s’appuyant sur les expériences des personnels, l’outil que constitue ce guide du travail auprès des mineurs en détention a été élaboré aux fins de servir de cadre de référence, et pour que cette prise en charge soit à la fois mieux assurée et mieux repérée. Le temps de détention, s’il est nécessairement un moment de rupture, ne doit pas pour autant se figer.
Ce guide, rédigé en collaboration avec la direction de la protection judiciaire de la jeunesse, prend en compte la complémentarité du travail des personnels de l’administration pénitentiaire auprès des mineurs détenus.

Son ambition est double : permettre un travail de qualité, par une prise en charge dynamique et constructive des mineurs détenus et apporter des repères aux personnels pénitentiaires, particulièrement aux personnels de surveillance qui accompagnent au quotidien ces mineurs. Ces repères devront servir pour élaborer des projets de service dans les quartiers pour mineurs, qui permettent de positionner chaque personnel, mais aussi chaque partenaire, dans le travail pluridisciplinaire que la spécificité de ce public nécessite.

Ce guide se veut avant tout un document pragmatique, ancré dans les pratiques professionnelles. L’essentiel reste à faire ; en effet, c’est parce que les personnels s’attacheront à s’approprier ce guide, l’investiront et le confronteront à leurs pratiques quotidiennes, qu’il prendra corps et s’enrichira au fil du temps.

La ministre de la Justice, garde des Sceaux
Marylise Lebranchu