14126 articles - 12260 brèves

Justice Parloir sauvage : deux bavardes jugées - Communiqué de Résistons ensemble

Mise en ligne : 15 October 2003

Dernière modification : 15 August 2010

Texte de l'article :

Objet : [resistons info] parloir sauvage
Justice Parloir sauvage : deux bavardes jugées

Il ne fait plus bon discuter avec les détenus par-delà les murs de la maison d’arrêt de Reims. L’installation d’un système de vidéo-surveillance, combinée avec la nouvelle infraction de la loi Sarkozy qui punit le fait " de communiquer par tout moyen non autorisé avec un détenu ", permet enfin de lutter efficacement contre le phénomène des parloirs sauvages. Ce ne sont pas les riverains de la prison qui s’en plaindront, eux qui subissaient depuis des années les nuisances occasionnées par ces rassemblements intempestifs.

Une première condamnation à deux mois de prison avec sursis est tombée le 12 août au tribunal correctionnel (l’union du 13). Elle avait sanctionné un ancien détenu revenu discuter le 21 juillet avec un compagnon de cellule (la peine maximale encourue est d’un an de prison ferme et 15.000 ? d’amende).

Une deuxième affaire a été jugée à la dernière audience correctionnelle. Elle concernait deux demoiselles de 19 et 20 ans interpellées dans l’après-midi du 9 juillet rue Battesti, derrière la maison d’arrêt, alors qu’elles bavardaient bruyamment avec des détenus. La plus jeune est présente à la barre, l’autre pas : 150 ? d’amende avec sursis pour la première, 150 ? d’amende ferme pour la seconde.

L’Union du 4 septembre 2003

Réseau RESISTONS ENSEMBLE