14078 articles - 12260 brèves

Recherches de correspondant(e)s, de soutien...

Établissements liés :

Willaim Gence recherche des correspondantes

Mise en ligne : 9 octobre

Les personnes incarcérées n’ont pas Internet et la seule solution pour correspondre est le courrier, en utilisant l’adresse indiquée dans l’annonce. La correspondance est un lien entre l’intérieur et l’extérieur. Personne pas sérieuse s’abstenir.

Texte de l'article :

Je prénomme William GENCE. J’ai 27 ans et je mesure 1m85. Suis diplômé. Détenu depuis deux ans à Saint-Martin-de-Ré. Je serais extrêmement désireux de trouver une femme entre 25 ans et 50 ans d’origines indifférentes et peu importe la corpulence, pour une correspondance assidue dans l’espoir de développer une véritable amitié réciproque et sincère.
Mes pôles d’intérêts : les voyages, la littérature, la musique, la nature, les animaux, la plage et la cuisine.
Je suis sportif : je pratique les arts martiaux comme le karaté et du yoga aussi. Je suis très sociable et souriant et j’aime les échanges et le partage.
Dans l’espoir de pouvoir recevoir de nombreuses réponses, ça sera au plaisir de vous répondre aussitôt. Merci.

Pour écrire à William
Monsieur William GENCE
Ecrou 15206
Maison centrale
La citadelle
17410 Saint-Martin-de Ré

La correspondance est un lien entre l’intérieur et l’extérieur. 
Personne pas sérieuse s’abstenir.

Comment répondre à une annonce

Vous pouvez directement répondre aux annonces publiées sur ce site.

Mise en garde

Les personnes incarcérées n’ont pas Internet et la seule solution pour correspondre est le courrier, en utilisant l’adresse indiquée dans l’annonce.

Il est important de mettre votre adresse dans votre lettre pour la réponse. Cela signifie que votre identité sera connu de votre correspondant.

Si vous souhaitez correspondre de façon anonyme vous pouvez prendre contact avec le courrier de bovet


Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous pouvez à tout moment demander la suppression de votre annonce.

Pour exercer ce droit d’accès vous pouvez écrire à Ban Public :