14066 articles - 12260 brèves

Recherches de correspondant(e)s, de soutien...

Établissements liés :

Documents associés :

Type : JPEG

Taille : 31.2 ko

Date : 27-07-2017

Eric Baudhuin recherche des correspondantes

Mise en ligne : 27 juillet 2017

Dernière modification : 27 juillet 2017

Texte de l'article :

Homme de 49 ans, belge, habitant depuis 12 ans en France sur Maubeuge. Divorcé, cheveux châtains, yeux bruns, taille 1m68 cm, une fille de 26 ans, une autre de 21 ans et un garçon de 14 ans. J’ai 4 petits enfants dont un qui est trisomique et qui est pour moi non différent de mes 3 autres petits-enfants.
Je recherche la femme qui pourra me redonner le sourire, la tendresse et surtout l’honnêteté, une femme vaillante, pas trop enveloppée et propre et qui m’acceptera comme je suis, qui ne fera pas de différence entre ses enfants et les miens. Chacun acceptera les petits-enfants comme les enfants de l’autre. L’argent m’importe car j’ai toujours subvenu aux besoins de la famille.
De préférence dans le nord, pas trop loin de la frontière belge car mes filles habitent sur ce territoire et mon fils sur Maubeuge.

Pour écrire à Éric :
Monsieur Eric Baudhuin
Centre de détention
6650 B2 Sud 207
Chemin des Anzacs
62451 Bapaume cedex

<img6203|center>

La correspondance est un lien entre l’intérieur et l’extérieur. 
Personne pas sérieuse s’abstenir.

Comment répondre à une annonce

Vous pouvez directement répondre aux annonces publiées sur ce site.

Mise en garde

Les personnes incarcérées n’ont pas Internet et la seule solution pour correspondre est le courrier, en utilisant l’adresse indiquée dans l’annonce.

Il est important de mettre votre adresse dans votre lettre pour la réponse. Cela signifie que votre identité sera connu de votre correspondant.

Si vous souhaitez correspondre de façon anonyme vous pouvez prendre contact avec le courrier de bovet


Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous pouvez à tout moment demander la suppression de votre annonce.

Pour exercer ce droit d’accès vous pouvez écrire à Ban Public :