13827 articles - 12253 brèves
> Actualité

Penser demain, panser ensemble : il en vaut la peine ! Réinsertion du sujet et Défi de l’interdisciplinarité

Mise en ligne : 13 février

L’interdisciplinarité, clef de voute des pratiques relatives à la réinsertion des personnes placées sous main de justice ? C’est du moins l’un des postulats des 17° Journées d’Etude Internationales de psycho-criminologie et victimologie de l’Université de Rennes II ayant pour thème « Penser demain, panser ensemble : il en vaut la peine ! Réinsertion du sujet et Défi de l’interdisciplinarité ». Le second est que demain a son mot à dire dans la construction d’aujourd’hui. Suivant une logique de mise en commun des savoirs et expériences, chercheurs et praticiens d’horizons variés sont conviés à élaborer, avec les sujets concernés, le futur de leurs pratiques. Ensemble, il s’agit de développer une réflexion tripartite afin de saisir les apports des évolutions scientifiques et techniques.

Penser demain, panser ensemble : il en vaut la peine ! Réinsertion du sujet et Défi de l’interdisciplinarité

En savoir plus
Texte de l'article :

Notre souhait de faire connaître et développer la psycho-criminologie, ainsi que la victimologie, nous a amené, membres de l’AEPCVR2 et du Master 2 de Psycho-Criminologie et Victimologie, à penser et organiser les 17ème Journées d’Etude Internationales en collaboration avec l’Université Rennes 2.

L’élaboration de ces Journées d’Etude Internationales s’est inspirée des travaux de Paul Mbanzoulou, directeur de la recherche et de la documentation de l’Ecole Nationale de l’Administration Pénitentiaire (ENAP), enseignant-chercheur au Centre Interdisciplinaire de la Recherche Appliquée au champ Pénitentiaire (CIRAP) et parrain de la promotion 2016-2017 du Master 2 de Psycho-Criminologie et Victimologie.

Pénaliste et docteur en droit, M. Mbanzoulou est également auteur de nombreux articles et ouvrages dans lesquels il se questionne sur le rôle des professionnels dans la prise en charge des Personnes Placées Sous Main de Justice (PPSMJ), qu’elles soient mineures ou majeures, du prononcé de la peine à leur (ré)insertion dans la société. Les dimensions psychologique et humaniste composent le fil conducteur de l’ensemble de ses travaux. Il porte également un intérêt tout particulier pour la médiation, que ce soit dans le cadre de la médiation pénale, la justice restaurative, ou encore dans la gestion des conflits.

C’est donc au travers des pistes de réflexion de Paul Mbanzoulou, ainsi que des interventions des différents professionnels invités que ces Journées d’Etude nous amèneront à réfléchir autour d’une problématique actuelle dans une optique futuriste, où les nouvelles technologies viendront trouver une place autour des actions du psychologue, d’ici et d’ailleurs. Notre souhait est de penser et construire ensemble, en équipe pluridisciplinaire, tel que la criminologie, la victimologie et le travail de terrain le préconisent, afin de pouvoir proposer à chaque sujet une prise en charge et une insertion psycho-socio-professionnelle adaptées à chacun d’eux.

Nous souhaitons ainsi remettre la Personne Placée Sous Main de Justice au centre de nos questionnements pour mieux travailler avec elle, la rendre actrice de sa (ré)insertion et ne plus en faire qu’un simple objet de prise en charge.

Par ailleurs, les travaux des étudiants du Master 2 Psycho-Criminologie et Victimologie proposeront leurs travaux réalisés pendant l’année autour de diverses thématiques, s’articulant dans les différents temps de prise en charge des PPSMJ, soit dans l’avant, pendant et après peine.

Ces Journées d’Etude Internationales seront clôturées par une table ronde autour de la question de comment le « psycho-criminologue » peut prendre une place autour de la réinsertion de ces sujets particuliers.

{mini}
Évènements associés
  • 18 mai. au 19 mai.
    00h00
    Rennes
    Colloque
    Colloque
    Université Rennes II

    Amphithéâtre L2, Université Rennes II, 35000 RENNES