13679 articles - 12253 brèves

Parents à perpétuité

Production Chasseur d’étoiles, 54 minutes

Mise en ligne : 8 août

Auteurs :
  • Gintzburger

Leur fils est un criminel et ils portent cette croix pour toujours. Ils sont les parents de Matthieu, qui en 2011 à l’internat du Chambon sur Lignon, a tué sa camarade Agnès, 13 ans. A ce jour en France, Matthieu est le seul condamné à perpétuité pour un crime commis quand il était mineur. Et pour ses parents rongés par la culpabilité et la honte, la vie doit malgré tout continuer.

En savoir plus

Un crime reste un crime, et la mort d’un enfant ne se console jamais d’explications ou de demandes de pardon. Mais lorsque ce sont les mains d’un autre enfant qui donnent la mort, c’est comme si l’on repoussait encore plus loin les limites du supportable. Tout échappe à l’entendement.

Agnès avait 13 ans, elle est morte violée, torturée et brûlée. Matthieu avait 17 ans, il a prémédité l’assassinat de sa camarade d’internat au collège du Chambon sur Lignon (Haute Loire) en novembre 2011. Il est à ce jour le seul détenu de France condamné à la prison à perpétuité pour un crime commis lorsqu’il était mineur.
La voix des parents d’un enfant meurtrier est celle qu’on n’entend jamais, du moins quand ceux ci ont le malheur modeste. Sophie et Dominique sont des parents irrémédiablement marqués. La honte et la culpabilité ne les quittent pas un instant, mais ils sont debout. Parce que leurs filles de 17 et 11 ans ont besoin d’eux, et parce que Matthieu reste leur fils pour toujours.
À travers le témoignage inédit de Sophie et Dominique, ce film raconte et interroge le parcours d’un couple ne parvenant pas à sortir du gouffre où le crime de leur fils les a plongés. De ce fait, il convient d’enquêter sur cette tragique affaire pour analyser ce qui a précipité une jeune fille vers la mort et un adolescent en prison. Et comprendre aussi comment ce crime a été possible, en récidive. En effet, 1 an avant de tuer Agnès, Matthieu avait déjà violé une de ses amies d’enfance. Il avait été incarcéré 4 mois avant d’être remis en liberté.
Face à la caméra, Sophie et Dominique se racontent et sortent de l’ombre pour la première fois, revenant sans complaisance sur tous les faits. De manière transversale, ce film interroge la parentalité. Que transmet-on à son enfant ? Comment l’aider lorsqu’on pressent qu’il perd pied ? Et que l’on est brutalement confronté à sa folie ?
Peut-on, lorsqu’on est parent, pallier les défaillances des institutions ? Peut-on continuer à soutenir et aimer un enfant meurtrier ? Et comment continuer à vivre avec les enfants qui restent, comment rester un couple dans cette épreuve terrible ?
Voici l’histoire d’une femme et d’un homme ayant pris mille ans en l’espace de quelques années, ressassant le passé et redoutant le futur. L’histoire de parents ordinaires et bouleversants qui continuent de veiller sur leur enfant assassin, aujourd’hui – et enfin – soigné en prison pour une grave pathologie.

{mini}
Évènements associés :
  • 18 août.
    18h30 à 19h30
    Télévision
    LCP

  • 11 août.
    22h30 à 23h30
    Télévision
    LCP