14076 articles - 12260 brèves

Recherches de correspondant(e)s, de soutien...

Établissements liés :

Jean-Philippe CAVIGLIOLI recherche des correspondants

Mise en ligne : 4 avril 2016

Dernière modification : 4 avril 2016

Texte de l'article :

Etudiant-détenu en Centrale de Moulins, Université Clermont-Auvergne, l’enclavement ne facilite pas mes études. Agé de 38 ans, je suis reclus pour des faits de droit commun depuis 14 ans et pour quatre encore. Féru de sciences-humaines, philosophie et littérature, les études ont enrichi mon introspection et pensée. Je souhaite correspondre avec des associatifs et universitaires de tout cursus, sans discrimination, afin d’échanger réciproquement. Ayant le moyen légal de téléphoner, une lettre simple ou un numéro où vous joindre suffit. Cela peut paraitre idiot, mais faire une seule recherche doc sur le net est impossible. Par retour, je pense que les études en milieu précaire, être revenu de mon vécu et l’observation de la marginalité, ou encore la pratique du droit français sont autant de sujets où je peux apporter témoignages et travaux particuliers.

Merci de vos réponses

Pour écrire à Jean-Philippe :

Jean-Philippe CAVIGLIOLI

Maison centrale de Moulins-Yzeure

Les Godets

BP24

03401 YZEURE

La correspondance est un lien entre l’intérieur et l’extérieur. 
Personne pas sérieuse s’abstenir.

Comment répondre à une annonce

Vous pouvez directement répondre aux annonces publiées sur ce site.

Mise en garde

Les personnes incarcérées n’ont pas Internet et la seule solution pour correspondre est le courrier, en utilisant l’adresse indiquée dans l’annonce.

Il est important de mettre votre adresse dans votre lettre pour la réponse. Cela signifie que votre identité sera connu de votre correspondant.

Si vous souhaitez correspondre de façon anonyme vous pouvez prendre contact avec le courrier de bovet


Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous pouvez à tout moment demander la suppression de votre annonce.

Pour exercer ce droit d’accès vous pouvez écrire à Ban Public :