14078 articles - 12260 brèves

Recherches de correspondant(e)s, de soutien...

Farid Kouaouci recherche des correspondantes

Mise en ligne : 10 avril 2015

Les personnes incarcérées n’ont pas Internet et la seule solution pour correspondre est le courrier, en utilisant l’adresse indiquée dans l’annonce. La correspondance est un lien entre l’intérieur et l’extérieur. Personne pas sérieuse s’abstenir.

Texte de l'article :

Je me nomme Farid et tout le monde m’appelle Fafa. Je suis né en 1968, mesure 1m80 pour 80 Kg, j’ai les yeux verts et je suis châtain clair, je n’ai pas d’enfant. Mes loisirs : un peu de sport, ping pong, pétanque ; j’écoute beaucoup la musique des années 80 genre Pink Floyd, Dire Straits, Rap, Queen, Donna Summer, Aretha Franklin, U2, Otis Redding, Sade, Supertramp … j’aime aussi l’informatique et les nouvelles technologies, le cinéma, la télé, bref un peu de tout.
Je souhaite correspondre avec des femmes de tous âges et toutes nationalités.
J’espère avoir des réponses positives et rapides dans cette nouvelle année 2015.

Pour écrire à Farid

Farid Kouaouci
(453 MC1)
C.P. d’Alencon
Conde sur Sarthe
BP 850
61041 Alençon

La correspondance est un lien entre l’intérieur et l’extérieur. 
Personne pas sérieuse s’abstenir.

Comment répondre à une annonce

Vous pouvez directement répondre aux annonces publiées sur ce site.

Mise en garde

Les personnes incarcérées n’ont pas Internet et la seule solution pour correspondre est le courrier, en utilisant l’adresse indiquée dans l’annonce.

Il est important de mettre votre adresse dans votre lettre pour la réponse. Cela signifie que votre identité sera connu de votre correspondant.

Si vous souhaitez correspondre de façon anonyme vous pouvez prendre contact avec le courrier de bovet


Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous pouvez à tout moment demander la suppression de votre annonce.

Pour exercer ce droit d’accès vous pouvez écrire à Ban Public :