14078 articles - 12260 brèves

Recherches de correspondant(e)s, de soutien...

Documents associés :

Type : JPEG

Taille : 216.6 ko

Date : 4-01-2014

Steven Torvic recherche des correspondantes

Mise en ligne : 4 janvier 2014

Les personnes incarcérées n’ont pas Internet et la seule solution pour correspondre est le courrier, en utilisant l’adresse indiquée dans l’annonce. La correspondance est un lien entre l’intérieur et l’extérieur. Personne pas sérieuse s’abstenir.

Texte de l'article :

Je souhaite faire connaissance avec une femme blonde ou brune et elle doit être âgée entre 30 et 40 ans.
Moi j’ai 28 ans et je suis d’origine surinamienne.
J’ai été incarcéré à la prison de Guyanne et en 2007, ils m’ont transféré ici en France.
Etant tout seul, je cherche une amie pour m’aider à m’en sortir et pour partager plus, si affinité.
Je suis un homme simple, un rasta tranquille et je suis sérieux dans la vie.
J’espère que vous allez me répondre.
Je vous joins une photo pour voir à quoi je ressemble, et aussi pour voir que je un rasta... je ne vous mens pas.

Pour écrire à Steven

Steven Torvic
(4628 Bat.22 243)
Maison centrale Bel Air
BP 5
36255 Saint Maur cedex


 
A compter du 20 octobre 2018,
Ban Public ne mettra plus de nouvelle annonce en ligne.

 



La correspondance est un lien entre l’intérieur et l’extérieur. 
Personne pas sérieuse s’abstenir.

Comment répondre à une annonce

Vous pouvez directement répondre aux annonces publiées sur ce site.

Mise en garde

Les personnes incarcérées n’ont pas Internet et la seule solution pour correspondre est le courrier, en utilisant l’adresse indiquée dans l’annonce.

Il est important de mettre votre adresse dans votre lettre pour la réponse. Cela signifie que votre identité sera connu de votre correspondant.

Si vous souhaitez correspondre de façon anonyme vous pouvez prendre contact avec le courrier de bovet


Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous pouvez à tout moment demander la suppression de votre annonce.

Pour exercer ce droit d’accès vous pouvez écrire à Ban Public :