14078 articles - 12260 brèves

Recherches de correspondant(e)s, de soutien...

Jimmy Darboux recherche des correspondantes

Mise en ligne : 14 octobre 2013

Les personnes incarcérées n’ont pas Internet et la seule solution pour correspondre est le courrier, en utilisant l’adresse indiquée dans l’annonce. La correspondance est un lien entre l’intérieur et l’extérieur. Personne pas sérieuse s’abstenir.

Texte de l'article :

Je recherche une personne avec qui développer une amitié par courrier, pour parler de plein de chose, beaucoup de Dieu, car je crois en Jésus et voudrai partager ma foi.
Je suis français né au Cameroun (mère camerounaise et père béninois), j’ai 36 ans, j’aime la musique, chanter, le sport, les voyages.
Je souhaite fonder une famille.
J’ai peur d’être seul en sortant en prison.
Je compte sur vous pour m’écire...

Pour écrire à Jimmy

Jimmy Darboux
(8727 cell.25 2ème étage B)
Centre de détention
10 quai de la Courtille
77011 Melun

La correspondance est un lien entre l’intérieur et l’extérieur. 
Personne pas sérieuse s’abstenir.

Comment répondre à une annonce

Vous pouvez directement répondre aux annonces publiées sur ce site.

Mise en garde

Les personnes incarcérées n’ont pas Internet et la seule solution pour correspondre est le courrier, en utilisant l’adresse indiquée dans l’annonce.

Il est important de mettre votre adresse dans votre lettre pour la réponse. Cela signifie que votre identité sera connu de votre correspondant.

Si vous souhaitez correspondre de façon anonyme vous pouvez prendre contact avec le courrier de bovet


Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous pouvez à tout moment demander la suppression de votre annonce.

Pour exercer ce droit d’accès vous pouvez écrire à Ban Public :