14050 articles - 12260 brèves

Recherches de correspondant(e)s, de soutien...

Abdelilah Ennoury recherche des correspondantes

Première publication : 11 septembre 2014

Les personnes incarcérées n’ont pas Internet et la seule solution pour correspondre est le courrier, en utilisant l’adresse indiquée dans l’annonce. La correspondance est un lien entre l’intérieur et l’extérieur. Personne pas sérieuse s’abstenir.

Texte de l'article :

Je m’appelle ENNOURY Abdelilah.
Je souhaite rencontrer une femme de 25 à 45 ans. Moi j’ai 40 ans. J’ai les yeux marrons-verts et bridés et les cheveux châtains clairs. Je pèse 80kg et je mesure 1.74m. J’aime les voitures, la musique de temps en temps. J’aime créer des idées, sous forme de projets pour plus tard. Mon rêve, c’est de me marier avec une femme gentille et jolie. Moi je suis gentil, sauf une fois à cause de l’alcool qui m’a rendu méchant. Vu que j’ai arrêté de boire, Dieu merci, tout va bien. 

ENNOURY Abdelilah (1911 - QI)
Centre de détention de Roanne
Rue Georges Mandel
BP 520
42323 ROANNE Cedex

La correspondance est un lien entre l’intérieur et l’extérieur. 
Personne pas sérieuse s’abstenir.

Comment répondre à une annonce

Vous pouvez directement répondre aux annonces publiées sur ce site.

Mise en garde

Les personnes incarcérées n’ont pas Internet et la seule solution pour correspondre est le courrier, en utilisant l’adresse indiquée dans l’annonce.

Il est important de mettre votre adresse dans votre lettre pour la réponse. Cela signifie que votre identité sera connu de votre correspondant.

Si vous souhaitez correspondre de façon anonyme vous pouvez prendre contact avec le courrier de bovet


Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous pouvez à tout moment demander la suppression de votre annonce.

Pour exercer ce droit d’accès vous pouvez écrire à Ban Public :