13681 articles - 12253 brèves

1 Introduction

Mise en ligne : 7 mai 2012

Dernière modification : 9 mai 2012

Texte de l'article :

1 Introduction 

La réintégration, la garde et la sécurité sont les missions de l’administration pénitentiaire ; la réintégration n’est jamais la mission prioritaire. En moyenne, on trouve un conseiller d’insertion et de probation pour 134 personnes (chiffres du rapport d’août 2006, de l’inspection générale des services judiciaires, relatif au fonctionnement des services pénitentiaires d’insertion et de probation), un système de santé défaillant et des offres de travail et de formation très loin de satisfaire les besoins (à la fois quantitativement et qualitativement). Ces différents aspects sont pourtant essentiels à la construction d’un projet en vue de la réintégration future dans la société.
L’enseignement, la formation et la culture en particulier sont aussi, en eux-mêmes, un moyen d’accéder à une meilleure appréhension et compréhension du monde en général.

Ban Public souhaite apporter une information aussi précise que possible sur les conditions actuelles d’accès à l’enseignement, à la formation et à la culture. Ban Public pense qu’il faut imaginer une répartition des responsabilités entre le ministère de l’éducation nationale, le ministère de l’enseignement supérieur et les collectivités territoriales, afin d’introduire une véritable synergie. En outre, il ne peut être ignoré que l’accès à l’enseignement, à la formation et à la culture n’a de sens que dans la mesure où les besoins globaux de la personne sont pris en compte. Ainsi, le ministère de l’emploi de la cohésion sociale et du logement, le ministère de la Santé et la politique de la ville doivent s’impliquer largement dès le temps passé en détention afin que se développe une réelle culture de la réintégration.

{mini}