14142 articles - 12260 brèves

Détention provisoire

Le rapprochement familial des prévenu(e)s, le double discours de Michelle Alliot Marie

Mise en ligne : 15 October 2010

En savoir plus
Texte de l'article :

Rapprochement familial : l’association dénonce le double discours de MAM

 

(Laetitia Pietri - Alta Frequenza) -

« En ce qui concerne les prévenus, l’article 34 de la loi pénitentiaire qui permet une affectation dans un établissement proche du domicile en attendant le procès dès lors que l’instruction est close a vocation à s’appliquer en Corse comme ailleurs ».

Ce sont les propos de Michèle Alliot Marie la Ministre de la Justice à l’issue de la réunion avec les élus corses à Paris concernant la question du rapprochement familial des prisonniers.

 

Double discours, répond l’associu Sulidarità qui, dans une lettre ouverte envoyée aux élus corses, s’appuie sur un récent courrier de l’administration pénitentiaire pour justifier son propos.

Cette dernière, en effet, vient de refuser le rapprochement à Borgo de Thierry Casolasco détenu en région parisienne et dont l’instruction est close.

Pour justifier son refus, l’administration pénitentiaire indique que « l’application de l’article 34 de la loi pénitentiaire est subordonnée à des dispositions réglementaires en cours d’adoption ». L’associu Sulidarità voit donc dans ces faits un double discours « où madame la ministre rappelle la loi et ses services expliquent qu’elle n’est pas applicable ».