13674 articles - 12253 brèves

Mise en ligne : 29 octobre 2011

Dernière modification : 27 janvier 2012

Type de document :
  • Fiction
Auteurs :
  • Claude Lucas

« Dans sa cellule, pour passer le temps qui fuit de lui goutte à goutte et à perpétuité, Victor le fort parle avec Victor le faible. C’est le même Victor qui tourne en rond entre les quatre murs de sa tête, se mord et lèche ses plaies, se soumet et se révolte, hurle et se tait.

De temps à autre, le gardien passe et rompt avec ses menaces et ses sarcasmes le dément et volubile tête-à-tête dont les éclats débordent sur la coursive.

Victor rêve alors sans bruit d’amour, ou joue à se souvenir d’amour. Pour tuer le temps. Pour trouver une issue au rêve qui n’en finit pas de se cogner contre les murs du présent qui l’enclot …

Et si, pour en finir avec ce temps qui tourne en rond, Victor jouait pour de vrai à perpétrer un dernier crime ?

Loin de tout jugement, ce texte donne à entendre, saisie par le judas, l’inexpiable et lancinante solitude de la perpétuité. » Claude Lucas

Nota bene  : Toute ressemblance avec une personne existant ou ayant existé ou se risquant à lui ressembler pour inexister à son tour ne saurait être que fictionnelle.


Avec

Denis Lavant : Victor

Martin Amic : le gardien

Et la voix de Cristina Palma de Figueirado

Musique électro-acoustique originale : Dominique Massa, Patrick Martinache

Contrebasse et guitare : Erwan Ricordeau

Bruitages : Patrick Martinache

Prise de son, montage et mixage : Eric Boisset, Sylvain Dangoise

Assistante à la réalisation : Delphine Lemer

{mini}
Évènements associés :
  • 22 octo.
    21h00 à 22h00
    Fiction
    Radio
    France Culture