14126 articles - 12260 brèves

Documents associés :

Tract Grippe A

Type : RTF

Taille : 823.4 kb

Date : 15-09-2009

CGT - Pandémie, vous avez dit pandémie ?

Mise en ligne : 16 September 2009

Texte de l'article :

Une réunion sur la grippe A/H1/N1 s’est tenue le 11 septembre à la direction de l’administration pénitentiaire en présence des organisations syndicales. La CGT avait sollicité une réunion en urgence, par courrier, au vu de l’évolution de la situation, pour connaître les dispositifs de prévention et de prise en charge mis en place en cas de pandémie.

Pour rappel, des zones de quarantaine étaient à l’étude, tout comme un plan de continuité du service public fondé sur la planification des ressources disponibles en cas de pandémie. L’administration était alors en attente d’une réponse à sa demande de vaccins, etc… Et pourtant, nous apprenons avec stupeur que rien ne sera mis en place !

Les raisons ? Les travaux engagés en cas de pandémie s’appuyaient sur la rédaction d’une ordonnance visant à modifier le code de procédure pénale, mais cela ne se fera pas. Que ce soit en terme législatif ou réglementaire, rien ne changera. Nous devrons donc nous adapter, nous dit-on !

La réunion a donc porté dans un premier temps sur la présentation de la maladie et des conduites à tenir en terme de prévention par le médecin coordonnateur d’Ile de France. Nous avons eu l’immense joie d’être rassurés ensuite par le bureau EMS2 de l’administration pénitentiaire : Pandémie ! Vous avez dit pandémie ? « Le virus n’a pas muté, donc la situation n’est pas alarmante ! Et puis, il y a plus de décès avec la grippe hivernale ! » Les masques au titre de la prévention : Non, cela n’est pas possible tant que le comité interministériel de crise ne l’aura pas validé. Estimons-nous heureux, « seule l’administration pénitentiaire a reçu des stocks ».
Les gels ? Idem ! Les vaccins ? Ils sont en cours de fabrication et ne seront disponibles que courant octobre, mais bien sûr pas de vaccination à titre préventif…..sans autorisation du gouvernement ! Il faudra donc attendre que l’épidémie soit évaluée sur une échelle de 5B – 6* pour la mise en place d’un dispositif ! Dans l’attente, rien ne changera, seul un plan rappelant les mesures d’hygiène de base et celles existantes seront adressées aux DISP prochainement. Comment respecter ces mesures alors même que très peu de personnels ont un point d’eau à disposition sur leur poste de travail, pas de savon non plus, ni de poubelle.
Concernant l’information donnée aux personnels : il ne faudrait pas nous alarmer ! Mais encore … Vos enfants sont malades, il existe les congés enfants malades. Les incidences indemnitaires en cas d’arrêt de travail ? Hors sujet, puisque plus de planification de ressources disponibles et les arrêts seront donc des arrêts médicaux ordinaires et le masque sera prescrit par votre médecin.

On nous conseille toutefois de nous faire vacciner contre la grippe saisonnière, alors même que le Haut Conseil de la santé publique a clairement exprimé qu’il n’y a pas à ce jour de données disponibles sur la protection croisée avec le vaccin contre la grippe saisonnière 2009-2010.

L’administration pénitentiaire devrait pourtant être un des vecteurs de prévention et de lutte dans un univers en « vase clos » où, personnels, intervenants extérieurs et personnes incarcérées se côtoient au quotidien.

Qu’attend-elle pour prendre en compte la gravité de la situation et anticiper les mesures en cas de pandémie ?
Nous l’avons compris, l’administration pénitentiaire attendra que la situation soit catastrophique si cela devait se produire.

Montreuil, le 14 septembre 2009

CGT Pénitentiaire
263, rue de Paris 
Case 542 
93514 Montreuil cedex 
Tel : 01.48.18.82.42 ou 82.32 ou 32.56 
 Fax : 01.48.18.82.50
E-Mail : ugsp@cgt.fr