14142 articles - 12260 brèves

(2009) Un détenu se suicide à la centrale de Saint-Maur

Mise en ligne : 4 July 2009

Texte de l'article :

Un détenu se suicide à la centrale de Saint-Maur

Le détenu s’est donné la mort par pendaison, dans une cellule semblable à celle-ci. : (Photo archive NR)
Un détenu a mis fin à ses jours par pendaison, hier, dans sa cellule de Saint-Maur. Condamné à perpétuité, il venait de purger ses vingt ans de sûreté.
Un détenu d’une cinquantaine d’années s’est donné la mort par pendaison, à la maison centrale de Saint-Maur, dans sa cellule, au cours de la nuit de lundi à mardi. Il avait été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité et venait de purger les vingt années de sûreté qui lui avaient été infligées en cour d’assises. C’est-à-dire une peine d’incarcération en-deçà de laquelle la personne incarcérée ne peut obtenir aucune permission ou libération conditionnelle. Il semble que ce détenu ne posait aucun problème particulier derrière les barreaux et entretenait, autant que faire se peut, des « rapports très corrects », tant avec les autres condamnés qu’avec le personnel de l’établissement pénitentiaire. Après avoir été transféré dans une autre centrale, il avait réintégré Saint-Maur voici quelques années.

Sur les dix dernières années, dix personnes ont mis fin à leur jour dans les deux lieux d’incarcération du département. En mai 2008, le suicide de trois détenus en quatre jours, toujours par pendaison, au centre pénitentiaire du Craquelin, avait été déjà vécu de manière particulièrement douloureuse et traumatisante. Il faut rappeler que la France connaît le taux de suicides en détention le plus élevé d’Europe : 115 en 2008, soit une hausse de 20 % par rapport à 2007.

Source : Chateauroux ma ville