14142 articles - 12260 brèves

Communiqué de presse de la CARB du 18 septembre 2002

Mise en ligne : 18 September 2002

Texte de l'article :

Papon libéré : bientôt le tour de Gérard Bernard et Paskal Laizé ?

La cour d’appel de Paris a ordonné ce 18 septembre la remise en liberté de Maurice Papon qui demandait la suspension de sa peine pour raisons de santé.

Condamné en avril 1998 à 10 ans de réclusion criminelle pour complicité de crimes contre l’humanité pour son rôle dans la déportation des juifs sous le régime de Vichy, Maurice Papon est incarcéré depuis octobre 1999.

Dans une réaction très pertinente, Maître Arno Klarsfeld, avocat de certaines des parties civiles, a souhaité que "tous ceux qui sont malades en prison sortent en même temps que Maurice Papon".

La Coordination Anti-Répressive de Bretagne saisit cette occasion pour rappeler que deux militants d’Emgann (gauche indépendantiste bretonne) actuellement en détention « provisoire » connaissent eux aussi de graves problèmes de santé qui ne peuvent bien entendu être correctement traités en prison. Il s’agit de Gérard Bernard (plus de 34 mois de détention « provisoire » !) et de Paskal Laizé (plus de 28 mois de détention « provisoire » !).

La Cour d’Appel de Paris rejette systématiquement leurs multiples demandes de mises en liberté : il est vrai qu’aucun d’eux n’a été haut fonctionnaire sous Pétain ou de Gaulle, et encore moins secrétaire d’Etat sous Giscard...

La Coordination Anti-Répressive de Bretagne rappelle que le Comité pour la Prévention de la Torture et des traitements inhumains ou dégradants a publié en juillet 2001 un rapport sur la situation en France. Ce comité est une organisation spécialisée et très officielle qui relève du Conseil de l’Europe. La volée de bois vert qu’il envoie à la France, patrie autoproclamée des droits de l’Homme, rejoint et conforte les critiques que nous exprimons régulièrement depuis l’automne 1999, notamment pour ce qui est de la situation dans les prisons où, nous le répétons sans désemparer, la situation des malades est particulièrement préoccupante. Ce rapport, a été cité par les quotidiens français "Libération" et "Le Monde".

L’hôpital des prisons de Fresnes qui a justement vocation à "soigner" les prisonniers politiques bretons Gérard Bernard et Paskal Laizé, est particulièrement critiqué dans le rapport et fait partie des sites "en de çà des normes d’un pays démocratique".

La Coordination Anti-Répressive de Bretagne exige la libération immédiate de Gérard Bernard et Paskal Laizé.

Pour la Coordination Anti-Répressive de Bretagne,
Le porte-parole,
Claude Le Duigou