14126 articles - 12260 brèves

Ministère de la Justice

Documents associés :

Type : JPEG

Taille : 34.1 kb

Date : 28-10-2008

Rénovation du centre pénitentiaire de Fleury-Mérogis

Rachida Dati : « Ce nouveau bâtiment est l’image d’une détention moderne, soucieuse de la vie des détenus »

Première publication : 27 October 2008

Dernière modification : 28 October 2008

Rachida Dati, Garde des Sceaux, ministre de la Justice, s’est rendue, lundi 27 octobre 2008, au centre pénitentiaire de Fleury-Mérogis pour inaugurer un bâtiment récemment rénové. L’occasion de souligner que « notre système pénitentiaire est en pleine transformation », qu’il s’adapte « aux exigences européennes, aux attentes de notre société ainsi qu’aux besoins des personnels ».

En savoir plus
Texte de l'article :

Crédit photos : Pierrette Nivet / Administration pénitentiaire

Après avoir salué le « travail remarquable » des personnels pénitentiaires, le Garde des Sceaux a affirmé qu’ « ils doivent exercer leur mission dans les meilleures conditions possibles ».

Cela concerne tout d’abord leur sécurité. « Parce que la prison est un lieu où vivent des personnes dangereuses, des personnes atteintes de troubles psychologiques, nous devons offrir une protection maximale aux surveillants et veiller à la sécurité de tous ceux qui interviennent en détention » a insisté Rachida Dati avant de détailler les avancées du nouveau bâtiment en matière de sécurité : création d’un poste central de surveillance avec vue à 360 degrés, mise en place d’une zone de sécurité à l’extérieur des enceintes...

Le Garde des Sceaux a également indiqué que « les travaux de rénovation ont permis d’améliorer le cadre de travail des surveillants » avec notamment la rénovation des chambres de veille et l’aménagement de leurs bureaux.

« Il ne suffit pas de dire que l’on a du respect pour les surveillants, il faut le montrer par des actions concrètes » a insisté Rachida Dati avant de rappeler que, depuis son arrivée place Vendôme, de nombreux emplois ont été créés - 1 100 en 2008 et 1 087 en 2009 - et leur régime indemnitaire a été revalorisé.

Mais améliorer les conditions de travail des personnels, c’est aussi améliorer les conditions de vie des détenus. Après avoir rappelé que la création du contrôleur général des lieux de privation de liberté vise à garantir aux détenus des conditions dignes et décentes , le Garde des Sceaux a souligné que le bâtiment récemment rénové prend mieux en compte leur l’intimité et leur dignité.

« Les cellules disposent d’un coin sanitaire séparé, d’une douche, d’un WC et les détenus handicapés bénéficieront d’une cellule deux fois plus grande, équipée de mobilier adapté » a expliqué Rachida Dati.

Afin de favoriser la réinsertion des détenus et de maintenir le lien avec les familles, les parloirs ont été agrandis et trois maisons d’accueil pour les familles ont été construites.

L’accès à la formation et à la culture est également encouragé grâce notamment à la création d’une salle de classe, d’une bibliothèque, d’une médiathèque et d’ateliers de production.

Le coût de la rénovation complète de l’établissement s’élève à 400 millions d’euros. Au terme des travaux en 2014, il disposera de 369 places supplémentaires.