14123 articles - 12260 brèves

Maison d’arrêt de Strasbourg : politique pénale de la mort !

Mise en ligne : 17 October 2008

Source : UGSP-CGT

En savoir plus
Texte de l'article :

Aujourd’hui, encore un homme est mort en prison.

Aujourd’hui, encore un homme s’est suicidé dans sa cellule !

Après une tentative de suicide en garde à vue, il a été incarcéré à la Maison d’arrêt de Strasbourg et placé sous « haute surveillance » ; en conformité avec les nouvelles mesures Dati. Nous rappelons que ces mesures préconisent, entre autres, des rondes toutes les deux heures. Malgré le sous-effectif des personnels à la Maison d’arrêt de Strasbourg, les rondes ont été effectuées correctement par les agents ce qui n’a pas empêché cet homme de mettre fin à sa vie.

La CGT pénitentiaire dénonce encore une fois la politique pénale ultra- répressive du gouvernement qui entraîne l’incarcération à outrance.

Cet homme aurait dû être hospitalisé d’office ! Malgré son appel au secours en garde à vue, malgré ses propos qui montraient qu’il voulait en finir avec la vie... sans quartier, il a été incarcéré.

En effet, la politique du gouvernement en matière de service public en général, et en matière de santé en particulier, est catastrophique ! Les budgets de la santé sont plus que régulièrement amputés ! Le peu de places en hôpital psychiatrique ne permet plus la prise en charge des personnes qui en ont besoin.

La CGT pénitentiaire accuse le gouvernement et le ministre de la justice d’aveuglement déterminé et acharné !

Alors que le gouvernement français injecte des millions d’euros dans la machine démoniaque de la finance, les salariés et les fonctionnaires ne cesseront de travailler dans des conditions affligeantes sans moyens suffisants... et des Hommes continueront à mourir en prison !

Montreuil, le 17 octobre 2008